Neuchâtel veut renforcer la lutte contre le surendettement

Le Canton de Neuchâtel a mis en consultation un rapport qui présente sa stratégie construite ...
Neuchâtel veut renforcer la lutte contre le surendettement

Le Canton de Neuchâtel a mis en consultation un rapport qui présente sa stratégie construite sur trois piliers

Photo d'illustration. Photo d'illustration.

Le surendettement est un fléau qui s’aggrave dans le canton de Neuchâtel comme dans l’ensemble de la Suisse. Le Conseil d’Etat veut lutter contre ce phénomène en mettant en place une politique basée sur trois piliers : sensibilisation et prévention, détection précoce et intervention. Son rapport, mis en consultation jusqu’au 6 septembre, devrait déboucher sur une loi dont l’entrée en vigueur est planifiée pour 2021.

Le surendettement des ménages est un problème social et économique qui affecte, en plus des personnes concernées et de leur famille, les acteurs économiques et la collectivité. Le phénomène, dont les causes sont multiples, reste difficile à quantifier. Mais sur l’année 2018, 416 ménages ont fait appel à Caritas et au Centre social protestant pour les conseiller et les accompagner, en vertu du mandat confié par l’Etat. La dette de ces ménages s’élevait en moyenne à 59'000 francs.

Le futur dispositif cantonal prévoit la création d’une plateforme remplissant plusieurs missions : cet observatoire se veut aussi un organe d’experts et une force de proposition pour élaborer un plan quadriennal. La plateforme cantonale de lutte contre le surendettement assurera la coordination entre tous les acteurs concernés. Elle veillera aussi à la mise en œuvre de la stratégie basée sur trois piliers.


Prévention et sensibilisation

L’accent sera mis en premier lieu sur les actions de prévention et de sensibilisation, pour lesquelles des fonds privés seront recherchés. La somme qui y sera consacrée sera multipliée par quatre par rapport à ce qui est actuellement investi. Ainsi, les mesures existantes devraient être développées et systématisées, elles devront viser un public ciblé et inciter les tiers à s’impliquer.


Détection précoce

Les services publics devront se charger du repérage précoce des situations d’endettement. Les personnes concernées seront dirigées vers les services spécialisés pour bénéficier de conseils et d’appui. L’extension de la détection devra, à terme, être étendue au secteur privé.


Intervention

Les tâches assurées par le Fonds de désendettement seront transférées à l’Etat. La collaboration étroite avec les organismes privés déjà actifs dans ce domaine sera maintenue et les créanciers tiers pourront être désintéressés.


Impacts financiers

Le plan quadriennal prévoit un investissement de 682'000 francs en 2021 et de 582'000 francs les trois années suivantes. Le prêt octroyé par l’Etat au Fonds de désendettement sera remboursé. /comm-msa


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus