Affaire Feuz: la réaction de Monika Maire-Hefti

La conseillère d'État réagit à l'enquête pénale ouverte à l'encontre de son ancien chef de ...
Affaire Feuz: la réaction de Monika Maire-Hefti

La conseillère d'État réagit à l'enquête pénale ouverte à l'encontre de son ancien chef de service Laurent Feuz

Monika Maire Hefti, conseillère d'État neuchâteloise, en charge du Département de l'éducation et de la famille. (Photo: archives) Monika Maire Hefti, conseillère d'État neuchâteloise, en charge du Département de l'éducation et de la famille. (Photo: archives)

Les langues se délient trois jours après l'annonce surprise de la démission immédiate du chef de service, Laurent Feuz. Confirmant nos informations, le Ministère public a publié ce lundi en fin de journée un communiqué, annonçant l'ouverture d'une procédure pénale contre le haut fonctionnaire, sur dénonciation de la police judiciaire fédérale. De son côté, la conseillère d'État Monika Maire-Hefti a accepté de répondre à nos questions. Elle nous apprend que le gouvernement a été informé au début du mois d'avril de la situation et que le Conseil d'État a immédiatement suspendu le fonctionnaire comme le prévoit la loi sur le statut de la fonction publique. /gwe

Réaction de Monika Maire-Hefti



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus