HEM : « l’initiative est la meilleure solution »

Le comité d’initiative réagit. Il rappelle qu’à ses yeux, son texte est le meilleur moyen de ...
HEM : « l’initiative est la meilleure solution »

Le comité d’initiative réagit. Il rappelle qu’à ses yeux, son texte est le meilleur moyen de garantir à long terme la qualité de la formation musicale dans le canton de Neuchâtel

Les défenseurs de la HEM avaient manifesté dans la cour du château de Neuchâtel pendant une session du Grand Conseil. Les défenseurs de la HEM avaient manifesté dans la cour du château de Neuchâtel pendant une session du Grand Conseil.

« La mise en oeuvre de l'initiative populaire est la meilleure solution pour garantir à long terme la qualité de la formation musicale » dans le canton de Neuchâtel, estime le comité d'initiative. Ce dernier réagit au contre-projet du Conseil d'Etat dévoilé mardi.

« En maintenant sa volonté de fermer la Haute Ecole de musique et donc d'abandonner purement et simplement la formation professionnelle en musique dans notre canton, le Conseil d'Etat n'offre aucune certitude quant à l'avenir et détruit plus qu'il ne construit », indique jeudi le comité d'initiative.

« La mise en place du partenariat Genève-Neuchâtel a permis, en 2008, de conserver sur sol neuchâtelois une formation musicale supérieure et même d'en renforcer la qualité, tout en diminuant de moitié son coût pour le canton, ce qui a été considéré par le Grand Conseil de l'époque comme un investissement réussi », ajoutent les initiants.


Poussé à prendre des mesures

Le comité d'initiative se félicite que l'initiative ait amené le Conseil d'Etat à proposer des mesures. Toutefois, le contre-projet n'en est pas vraiment un car il ne s'oppose pas à l'initiative. « On peut parfaitement être en sa faveur, de même qu'en faveur du maintien de la formation musicale professionnelle dans le canton ».

Dans son contre-projet, le gouvernement propose de renforcer la formation et la culture musicales dans le canton de Neuchâtel pour un montant de 500'000 francs par an. Le texte du Conseil d'Etat prévoit de réduire de moitié les frais d'écolage au Conservatoire de musique pour les élèves des filières préprofessionnelles et de revoir à la hausse le nombre de places. Il entend aussi soutenir financièrement les ensembles musicaux neuchâtelois.

L'antenne neuchâteloise de la HEM a formé treize Neuchâtelois depuis 2010 alors que le canton l'a subventionnée à hauteur de 20 millions de francs, selon le Conseil d'Etat neuchâtelois. Il constate donc que la formation actuelle profite peu aux jeunes talents neuchâtelois. /ats


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus