La station de Champ-Bougin fait peau neuve

L’assainissement de l’installation de pompage de l’eau du lac bat son plein depuis le début ...
La station de Champ-Bougin fait peau neuve

L’assainissement de l’installation de pompage de l’eau du lac bat son plein depuis le début de l’année. La phase de démolition a commencé au début de cette semaine

La moitié de la station de Champ-Bougin à Neuchâtel est actuellement en phase de démolition. La moitié de la station de Champ-Bougin à Neuchâtel est actuellement en phase de démolition.

Si vous circulez le long du quai Max-Petitpierre à Neuchâtel vous aurez peut-être remarqué une pelleteuse, des gravats et pas mal de poussières. L’assainissement de la station de pompage de Champ-Bougin est entré dans sa phase concrète. Si le gros du chantier a commencé en janvier, depuis lundi place à la démolition avec la moitié de la station qui sera détruite puis reconstruite. Des travaux rendus nécessaires par la vétusté du premier bâtiment qui date des années 1940. Une fois le chantier terminé, la qualité de l’eau devrait être encore meilleure. « Au niveau gustatif, il y aura moins de chlore », précise Thierry Broglie, ingénieur au Service des eaux de Viteos et chef de projet de l’assainissement de la station de Champ-Bougin.

La station de Champ-Bougin assure les 70% de l’approvisionnement en eau potable de secours du canton. « Il s’agit d’un pion essentiel, notamment en cas de sécheresse », ajoute Thierry Broglie.

Pendant ces travaux, l’alimentation en eau est garantie par un traitement provisoire au réservoir des Valangines, toujours à Neuchâtel.

La mise en service partielle de la station de Champ-Bougin est prévue fin 2020 et la fin du chantier en avril 2021. Le coût total des travaux s’élève à plus de 23 millions de francs. /jpp

Aperçu en images du chantier :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus