La réorganisation de l’école fait grincer des dents à Val-de-Ruz

Une poignée de parents a lancé une motion populaire contre la réorganisation de l’école dans ...
La réorganisation de l’école fait grincer des dents à Val-de-Ruz

Une poignée de parents a lancé une motion populaire contre la réorganisation de l’école dans la commune de Val-de-Ruz. Ils s’insurgent contre le fait que certains élèves seront scolarisés dans un village voisin

La réorganisation de l'école, qui conduit à déplacer 250 élèves dans un village voisin, déplait à plus d'un parents à Val-de-Ruz. (Photo : archives) La réorganisation de l'école, qui conduit à déplacer 250 élèves dans un village voisin, déplait à plus d'un parents à Val-de-Ruz. (Photo : archives)

Deux cent cinquante élèves voyageurs à Val-de-Ruz. La réorganisation de l’école acceptée par le Conseil général en septembre dernier est, dans un premier temps, presque passée inaperçue. Et puis, la semaine dernière, les parents concernés ont reçu un courrier leur annonçant que leur enfant serait scolarisé dès la rentrée 2019-2020 dans un autre village que celui où il réside. Mécontents, une poignée d’entre eux a décidé de lancer une motion populaire. Le texte demande le gel du projet.

Les parents craignent pour le maintien de la vie et de l‘esprit des villages, pour la sécurité des enfants et pour les coûts qui en résulteront pour les familles.

Le texte muni de ses signatures devrait être déposé jeudi à l’administration communale, puis traité par le Conseil général lors de sa séance du 25 mars.

Dans son projet, la Commune n’a pas oublié le transport des élèves mais ce volet n’est pas encore assez abouti pour être dévoilé aujourd’hui. En principe, les enfants du cycle 1, âgés de 4 à 7 ans, devraient bénéficier d’un transport organisé par la commune. Les plus grands, eux, devront utiliser les transports publics. S’il n’y en pas, la commune organisera des navettes scolaires.

La Commune, qui a reçu des courriers de parents, répondra à chacun d’eux individuellement. Elle prévoit également, le cas échéant, d’organiser une nouvelle séance avec ceux qui le souhaitent. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus