Les dures conditions de vie des réfugiés syriens au Liban

Un million et demi de Syriens ont trouvé refuge au Liban après avoir fuit les combats dans ...
Les dures conditions de vie des réfugiés syriens au Liban

Un million et demi de Syriens ont trouvé refuge au Liban après avoir fuit les combats dans leur pays. Découvrez notre série de reportages à Beyrouth aux côtés de Caritas Suisse

Le camp 004 dans la vallée de la Bekaa au Liban. (Photo : Jérôme Favre) Le camp 004 dans la vallée de la Bekaa au Liban. (Photo : Jérôme Favre)

Depuis le début de la crise syrienne il y a 8 ans, le Liban doit composer avec 1,5 million de Syriens fuyant les combats dans leur pays. Cet afflux pose de nombreux défis en termes d’utilisation du sol, de logement, d’emploi et d’école. Notre correspondant parlementaire Jérôme Favre s’est rendu à Beyrouth au mois de janvier. Il y a rencontré le personnel de Caritas Suisse.

Karen Roberts, responsable des projets éducatifs dans la région

Ces déplacés syriens n’ont pas de statut de réfugiés et doivent vivre avec peu, voire pas de revenus. Reportage dans un centre social géré par Caritas Liban, dans un quartier à l’est de Beyrouth :

Chômage et précarité attendent bien souvent les Syriens qui fuient au Liban. Jérôme Favre a rencontré plusieurs déplacés syriens dans la vallée de la Bekaa. Il leur a tendu son micro pour recueillir leur histoire :

La petite Fattouma devant Zahle, le settlement où elle vit. (Photo: Jérôme Favre) La petite Fattouma devant Zahle, le settlement où elle vit. (Photo: Jérôme Favre)

De nombreux déplacés syriens doivent se contenter de tentes. Des dizaines de milliers d’entre eux s’établissent dans des campements sauvages ou louent des bouts de terrain. Rencontre avec une famille vivant dans de telles conditions avec Sara Omrane, qui travaille pour Caritas Suisse au Liban :

Cours de dessin à l'école Omar Fakhoury à Beyrouth. (Photo: Jérôme Favre). Cours de dessin à l'école Omar Fakhoury à Beyrouth. (Photo: Jérôme Favre).

Les enfants syriens vivent la plus grave crise humanitaire au monde, selon le fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), qui déplore des milliers de morts, de blessés, de handicapés et de traumatisés. Nombre d’entre eux ont fui vers l’Irak, la Jordanie et d’autres pays du Proche-Orient. Reportage à Beyrouth avec Caritas Suisse au Liban :

Selon les Nations Unies, pas moins de 731 000 enfants syriens sont actuellement privés d’école. /jfa-gtr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus