Nexans : 100 emplois menacés à Cortaillod

Le fabricant français de câbles pourrait supprimer 100 emplois sur son site de Cortaillod. ...
Nexans : 100 emplois menacés à Cortaillod

Le fabricant français de câbles pourrait supprimer 100 emplois sur son site de Cortaillod. Nexans a présenté ce jeudi un plan de restructuration qui touche également d’autres pays. Des discussions sont ouvertes avec les partenaires sociaux et le Canton

Cent emplois seraient menacés sur le site de Nexans à Cortaillod. (photo d'archives) Cent emplois seraient menacés sur le site de Nexans à Cortaillod. (photo d'archives)

Nexans se restructure et Cortaillod devrait en faire les frais. Le fabricant français de câbles, dont le siège suisse est basé sur la commune du Littoral, a présenté ce jeudi un projet de restructuration qui pourrait entraîner la suppression de 939 postes à travers l’Europe. Les principales conséquences sociales concerneraient la Suisse, l’Allemagne et la France.

A Cortaillod, 100 emplois pourraient potentiellement être supprimés. Rien n’est cependant encore fait. Le porte-parole de Nexans, Paul Floren, nous a informé ce jeudi que l’entreprise avait avancé des propositions dans chaque pays touché et que des discussions étaient en cours avec les partenaires sociaux. Il rappelle également que l’entreprise a toujours fait au mieux pour les employés impactés par des restructurations et qu’elle continuerait à le faire.

Du côté de Cortaillod, le canton de Neuchâtel est aussi engagé dans les discussions. Le conseiller d'Etat, Jean-Nat Karakash, nous a communiqué que la priorité de l’Etat rejoignait celle de l’entreprise, à savoir pérenniser les activités de Nexans qui pèsent et qui continueront de peser plusieurs centaines d’emplois dans la région, même après restructuration.

Le ministre de l’économie et de l’action sociale ajoute attendre maintenant de l’entreprise qu’elle utilise ses marges de manœuvre pour minimiser le nombre de licenciements, ainsi qu’elle accompagne la reconversion des employés touchés.

Une attente partagée par UNIA. Dans un communiqué, le syndicat dit également se tenir à disposition du personnel et de la commission d’entreprise pour accomplir les démarches nécessaires en vue de limiter les impacts négatifs de la décision. /rgi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus