L’usine neuchâteloise de Takeda bien placée

Le porte-parole de l’entreprise souligne que le site de production basé à Pierre-à Bot est ...
L’usine neuchâteloise de Takeda bien placée

Le porte-parole de l’entreprise souligne que le site de production basé à Pierre-à Bot est actif dans un domaine considéré comme stratégique par le groupe pharmaceutique japonais

Le site neuchâtelois d'anciennement Shire, affiche déjà les couleurs de son nouveau propriétaire Takeda. Le site neuchâtelois d'anciennement Shire, affiche déjà les couleurs de son nouveau propriétaire Takeda.

Tout porte à croire que l’usine du groupe Shire basée à Neuchâtel et rachetée cette semaine par la société pharmaceutique Takeda a de l’avenir. Le porte-parole du site de production basé à Pierre-à-Bot, Salvatore Parata, estime que l'usine devrait continuer à jouer un rôle majeur dans la production de thérapies dans le domaine des maladies rares. Pour rappel, les lieux abritent depuis vingt ans la production de traitements destinés à soigner les troubles de coagulation, dont souffrent les personnes hémophiles. Le site est donc actif dans un domaine qualifié de stratégique par le nouveau propriétaire japonais. De bon augure pour les quelque 600 collaborateurs concernés, selon Salvatore Parata :

Cette mise au point de l'entreprise répond aux propos du directeur des investissements pour la Banque Bonhôte, Jean-Paul Jeckelmann, diffusés sur notre antenne.

Pour l’heure, le groupe Takeda n’a pas spécifié de délai pour achever son redéploiement. Il est donc impossible de savoir quand la société japonaise communiquera ses intentions concernant son plan de désinvestissement. L'avenir du site neuchâtelois en dépend. /gwe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus