Le Zoo-musée verra le jour à La Chaux-de-Fonds

Après près de vingt ans d'attente, le projet de regroupement des institutions zoologiques sur ...
Le Zoo-musée verra le jour à La Chaux-de-Fonds

Le projet de regroupement des institutions zoologiques sur le site du Bois du Petit-Château verra le jour d'ici la fin de l'année 2020. Le Conseil général a accepté mardi soir trois crédits d'un montant de près de 7 millions de francs

Le bâtiment de l'Ancien-Stand sera rénové pour accueillir le Musée d'histoire naturelle. Le bâtiment de l'Ancien-Stand sera rénové pour accueillir le Musée d'histoire naturelle.

C'est un véritable pôle touristique et scientifique qui va voir le jour autour du Zoo du Bois du Petit-Château. Le Conseil général de La Chaux-de-Fonds a accepté mardi soir trois arrêtés en lien avec la rénovation du site. L’Ancien-Stand sera réhabilité pour un montant de 5,7 millions de francs afin d’accueillir le Musée d’histoire naturelle. Mais c’est aussi le quartier qui changera de visage. Le législatif a en effet aussi donné son feu vert à la transformation de l’accès sud du parc zoologique. Le parvis sera rénové sans accès aux voitures pour 800'000 francs. Un parking sera aussi créé à la place d’un espace vert à proximité.

Après plusieurs rebondissements et de multiples versions du projet abandonnées ou repoussées, l’arrivée du Musée d’histoire naturelle sur le site du zoo a été vivement saluée par les différents groupes politiques. En revanche, ce sont les aménagements urbains qui ont animé les débats. Les groupes de gauche, appuyés par plusieurs lettres de citoyens riverains, se sont émus de la destruction d’un espace vert situé entre les rues du nord et Alexis-Marie-Piaget au profit des automobilistes. À travers plusieurs postulats, ils ont demandé que d’autres solutions soient réfléchies pour le stationnement. Pour sa part le parti socialiste a demandé à ce que la perte de cet espace de loisir soit compensée avec d’autres aménagements dans les parcs voisins de l’Abeille et du Courtil-du-Sautier.

En réponse, le Conseil communal a estimé que d’autres places de jeux, y compris celle du Bois du Petit-Château, existent effectivement à proximité. De même,  ces aménagements ont aussi comme but de mettre fin à une certaine anarchie du stationnement dans le quartier, tout en tenant compte de la future augmentation du nombre de visiteurs prévue avec le projet. Afin de rassurer les groupes réticients, le conseiller communal Théo Bregnard a d'ailleurs rappelé qu'un rapport sur la nouvelle politique de stationnement globale de la Ville doit être présenté en début d’année prochaine. /lre



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus