Projet de diminution des zones de constructions basses

Ces zones concernent les résidences secondaires et logements de vacances dans le canton de ...
Projet de diminution des zones de constructions basses

Ces zones concernent les résidences secondaires et logements de vacances dans le canton de Neuchâtel. Les Montagnes neuchâteloises et le Val-de-Ruz sont les plus touchés

Les hectares des zones de constructions basses vont diminuer dans le canton de Neuchâtel. (Photo : SP) Les hectares des zones de constructions basses vont diminuer dans le canton de Neuchâtel. (Photo : SP)

Un redimensionnement des zones de constructions basses est mis à l’enquête publique dès ce vendredi et jusqu’au 17 décembre 2018. Une mesure de conformité liée au plan directeur cantonal et à l’entrée en vigueur de la loi fédérale sur l’aménagement du territoire (LAT) du 1er mai 2014. Les zones de constructions basses sont destinées à la construction des bâtiments, résidences secondaires ou logements de vacances, dont la hauteur totale ne dépasse pas 7 mètres 50. Elles sont de la compétence du Conseil d’Etat qui a élaboré une planification territoriale.

Actuellement, il reste un peu moins de 37 hectares en zones de constructions basses dans le canton de Neuchâtel. Le projet mis à l’enquête prévoit une réduction de 16 hectares pour arriver à 20,64 hectares, essentiellement des secteurs mal desservis. Deux régions sont principalement concernées : une réduction de ces zones de l’ordre de 8 hectares est prévue pour la région Val-de-Ruz (qui englobe aussi Rochefort et Brot-Dessous) et 4,59 hectares pour la région « Centre Jura », qui comprend notamment La Chaux-de-Fonds, Les Brenets ou encore la Vallée de La Sagne. Ce sont des propriétaires privés qui sont passablement concernés par cette procédure.

« Cette réduction contribue de manière importante au redimensionnement de la zone à bâtir du canton et permet aux communes concernées d’éviter de dézoner de manière trop conséquente à proximité des centres et localités », précise le communiqué de l’Etat publié vendredi.

Les secteurs des zones de constructions basses à vocation touristique, soit la Rouvraie, La Vue-des-Alpes et le camping de la commune de la Tène ne sont pas touchés par cette procédure. /comm-jpp

Le plan de situation des secteurs de zones de constructions basses des communes neuchâteloises. Photo : SP Le plan de situation des secteurs de zones de constructions basses des communes neuchâteloises. Photo : SP


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus