L’avenir du Lakelive Festival dépendra de la générosité des partenaires

Les organisateurs du Lakelive Festival font face à un déficit se portant à moins de 500'000 ...
L’avenir du Lakelive Festival dépendra de la générosité des partenaires

Les organisateurs du Lakelive Festival font face à un déficit se portant à moins de 500'000 francs, sans plus de précisions. Ils espèrent trouver des solutions avec les différents partenaires. La tenue d’une deuxième édition en dépend

La foule pour un deuxième Lakelive Festival ? Pas encore sûr. La foule pour un deuxième Lakelive Festival ? Pas encore sûr.

Le festival du Lakelive à Bienne ne sait toujours pas s’il connaîtra une deuxième édition. Les organisateurs de la manifestation qui a mêlé musique, sport et culture il y a un mois et demi ont tenu un point presse mercredi matin. Ils ont indiqué que l’événement boucle avec une perte qui atteint six chiffres. Le montant se situe en dessous de 500'000 francs, sans plus de précisions. L’édition 2019 du festival dépendra donc du bon vouloir des différents créanciers, des sponsors et de la ville de Nidau et Bienne. Le co-organisateur du festival, Lukas Hool:

Ne pas oublier le positif

L’événement avait attiré près de 80'000 personnes sur les100'000 escomptées. Malgré le manque à gagner, Lukas Hool a tenu à souligner que « les émotions positives sont plus importantes que le résultat décevant des chiffres ». Ce dernier indique également avoir « réussi à lier le sport et la culture de manière forte, mit en avant toute une région en Suisse et réuni toutes les générations sur le festival ». Les deux organisateurs présents au point presse indiquent continuer à croire au projet.


« Peut-être trop gentil »

À l’heure de l’autocritique, Lukas Hool explique que le concept du festival qui prévoyait la gratuité de plusieurs activités, a « peut-être été trop gentil ». Il indique encore que plusieurs personnes ont certainement dû renoncer à payer un billet puisque les espaces libres « étaient déjà très beaux ».

Le festival qui s’était tenu sur neuf jours sur les rives du lac de Bienne n’avait convenu aucune garantie de déficit avec les villes de Nidau et Bienne. Les organisateurs de l’événement rencontreront les autorités mi-octobre afin de faire le point sur la situation./jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus