Noiraigue : clap de fin pour l’Auberge

L’Auberge de Noiraigue est en faillite. Son gérant n’a pas réussi à honorer la convention qu’il ...
Noiraigue : clap de fin pour l’Auberge

L’Auberge de Noiraigue est en faillite en raison de poursuites impayées. Son gérant n’a par ailleurs pas réussi à respecter la convention qu’il avait signée avec le syndicat afin d’honorer les salaires

Jeudi matin, un avis a été placé sur les portes de l'Auberge, désormais fermée. Jeudi matin, un avis a été placé sur les portes de l'Auberge, désormais fermée.

Constat d’échec à Noiraigue. L’Auberge est désormais fermée. L’établissement est en faillite depuis vendredi en raison de poursuites impayées. Son gérant, Nicolas Humair, n’a par ailleurs pas pu honorer la convention qui le liait à Unia, selon le syndicat. Texte qui devait permettre au gérant d’honorer les salaires impayés des employés.

Quatre personnes se retrouvent donc sans emploi. Elles seront épaulées par le syndicat dans leurs démarches de leurs demandes d'insolvabilité pour les salaires impayés.

Dans le cadre de cette procédure de faillite, l’office des poursuites doit procéder ce jeudi à l’inventaire de l’Auberge.

Après avoir dû céder la direction de la Chocolaterie Jacot, la fermeture de l’Auberge est le point d’orgue de la déroute financière de Nicolas Humair. Le Service de la consommation et des affaires vétérinaires avait dans un premier temps décidé de ne pas fermer l’Auberge malgré un concept d’hygiène jugé insuffisant. Aujourd’hui, Nicolas Humair a donc été rattrapé par l’office des poursuites. Nous avons tenté de le joindre, sans succès pour l’instant. /sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus