Déjà trois adoptions par des couples de même sexe dans le canton de Neuchâtel

Depuis le 1er janvier, les couples de même sexe peuvent eux aussi adopter l’enfant de leur ...
Déjà trois adoptions par des couples de même sexe dans le canton de Neuchâtel

Depuis le 1er janvier, les couples de même sexe peuvent eux aussi adopter l’enfant de leur conjoint. Dans le canton de Neuchâtel, trois adoptions ont déjà abouti et deux sont en passe de l’être. Avant cela, l’Office de la protection de l’enfant mène une enquête sociale

L'Office de la protection de l'enfant mène une enquête sociale avant de délivrer ou non un avis favorable. L'Office de la protection de l'enfant mène une enquête sociale avant de délivrer ou non un avis favorable.

Adopter l’enfant de son conjoint dans un couple de même sexe, c’est possible depuis le 1er janvier de cette année en Suisse. Dans le canton de Neuchâtel, les demandes n’ont pas explosé. L’Office de la protection de l’enfant en a reçu cinq, dont trois qui ont abouti et deux qui sont en passe de l’être. En Suisse romande, selon un article paru il y a dix jours dans 24 Heures, une adoption a été prononcée dans le Jura, une dans le canton de Vaud et une dernière sur Berne. Dans ces deux derniers cantons et à Genève, le nombre de cas en attente d’une décision varie entre 18 et 31. Il faut dire que les procédures diffèrent d’un canton à l’autre. À Berne par exemple, les autorités mènent une enquête de voisinage, ce que ne fait pas et n’a jamais fait le canton de Neuchâtel pour aucune adoption. L’Office de la protection de l’enfant mène une enquête sociale. Elle comporte plusieurs volets, comme l’histoire des parents, de leur désir d’avoir en enfant, de leur motivation d’adopter l’enfant du conjoint, comment ils vivent et se répartissent leur rôle, par exemple qui reste à la maison si l’enfant est malade, qui l’amène à l’école, et enfin leur capacité éducative.

Pour Frédéric Schallenberger, chef de l’Office de la protection de l’enfant, cette ouverture à l’adoption de l’enfant du conjoint dans les couples de mêmes sexes est une évolution de la société pour le bien de l’enfant qui a droit à avoir deux parents. La procédure à suivre est exactement la même que pour les couples hétérosexuels. La demande doit être adressée au Tribunal qui vérifie que l’adoption entre dans le cadre établi par la loi. Ensuite l’Office de la protection de l’enfant mène son enquête et donne un préavis favorable ou non à l’adoption. La décision finale revient au Tribunal. /sma



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus