Bain de jouvence pour le Vivier à Cortaillod

Le petit cours d’eau alimenté par l’Areuse et qui se jette dans le lac de Neuchâtel est en ...
Bain de jouvence pour le Vivier à Cortaillod

Le petit cours d’eau alimenté par l’Areuse et qui se jette dans le lac de Neuchâtel est en phase de revitalisation

Johanna Ramos, ingénieure secteur lacs et cours d'eau au Service des ponts et chaussées, en charge du projet de revitalisation du Vivier. Johanna Ramos, ingénieure secteur lacs et cours d'eau au Service des ponts et chaussées, en charge du projet de revitalisation du Vivier.

Le Vivier à Cortaillod bichonné. Ce petit cours d’eau de deux kilomètres environ, alimenté par l’Areuse et qui se jette dans le lac de Neuchâtel, est actuellement en phase de revitalisation, comme on a pu le lire au début du mois dans le Littoral Région, le journal hebdomadaire du district de Boudry.

Le but principal est de mettre en place des aménagements pour améliorer la migration piscicole de cette rivière qui n’est pas en très bonne santé. Ces travaux ont commencé le 18 juin et s’étaleront jusqu’au 31 octobre. Ils consistent notamment en un abaissement du lit du Vivier d’un mètre en amont du tronçon concerné long de 700 mètres. Mais aussi d’améliorer sa sinuosité et d’élargir ses berges sur une parcelle.

La revitalisation du Vivier à Cortaillod va coûter environ 400'000 francs. La Confédération subventionne les travaux à hauteur de 45%, le reste est pris en charge par le Canton de Neuchâtel. /jpp



 

Actualités suivantes

Articles les plus lus