Train de réformes ambitieux pour les prestations sociales neuchâteloises

Le Conseil d’Etat neuchâtelois veut repenser en profondeur les prestations sociales délivrées ...
Train de réformes ambitieux pour les prestations sociales neuchâteloises

Le Conseil d’Etat neuchâtelois veut repenser en profondeur les prestations sociales délivrées à la population. Ce vaste projet s’étalera jusqu’en 2021. Première étape, la redéfinition des subsides à l’assurance maladie interviendra au 1er janvier 2019

Le Château de Neuchâtel. Le Château de Neuchâtel.

Les besoins de la population sont au centre de la stratégie de réforme des prestations sociales dans le canton de Neuchâtel. Présenté ce lundi par le Conseiller d’Etat Jean-Nat Karakash, ce train de mesures doit notamment permettre à terme à Neuchâtel de faire diminuer significativement son taux d’aide sociale.


Les premiers changements interviendront au 1er janvier 2019, date à laquelle les subsides de l’assurance maladie seront revus, dans le but notamment de supprimer les effets de seuil. Pour faire simple, ce nouveau système constituera en des seuils plus nombreux et moins abrupts que dans le système actuel. En parallèle, le gouvernement souhaite également déplafonner les avances de pensions alimentaires.


Une nouvelle prestation sociale à l’horizon 2021


Le Canton souhaite également recentrer le travail des assistants sociaux sur leurs tâches de base, à savoir l’accompagnement. Pour ce faire, il envisage la création des prestations cantonales complémentaires, soit une nouvelle prestation sociale qui s'ajoutera aux subsides à l’assurance maladie et à l’aide sociale. À l’horizon 2021, il s’agira d’un soutien financier destiné aux personnes qui ont besoin d’aide matérielle sans pour autant recourir à un soutien social. 


Ce point s'inscrit dans le projet RAISONE (repenser l’aide sociale neuchâteloise), une réforme qui a déjà commencé en collaboration avec les communes neuchâteloises.

Le projet est en consultation jusqu’à la fin du mois d’août. Il devrait être soumis au Grand Conseil avant la fin de l’année. /comm-lre

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus