Mécontents, les commerçants montent au front

Levée de boucliers chez les protagonistes itinérants ou non de la place du Marché à La Chaux-de-Fonds ...
Mécontents, les commerçants montent au front

Levée de boucliers chez les protagonistes itinérants ou non de la place du Marché à La Chaux-de-Fonds. Ils lancent une pétition pour inciter le Conseil communal à revenir sur sa décision de déplacer l’institution sur la place de la Carmagnole

Les commerçants, qu’ils soient itinérants ou non, ne veulent pas voir le marché de La Chaux-de-Fonds déplacé sur la place de la Carmagnole. Les commerçants, qu’ils soient itinérants ou non, ne veulent pas voir le marché de La Chaux-de-Fonds déplacé sur la place de la Carmagnole.

Les commerçants, itinérants ou non, de la place du Marché à La Chaux-de-Fonds montent aux barricades. Ils lancent mardi une pétition qui demande au Conseil communal de renoncer à son projet de déménager le marché à la place de La Carmagnole.

Un sondage réalisé samedi dernier auprès des vendeurs, montre que 98% des personnes concernées ont exprimé leur volonté de ne pas voir délocaliser définitivement l’institution.

Les commerçants regrettent de ne pas avoir été consultés par les autorités. Ils assurent que la place de Carmagnole n’est pas adaptée à recevoir les différents protagonistes du marché. Le nombre de place à disposition est moindre et il est très difficile d’y accéder avec un véhicule, pour décharger et charger.

Les personnes ayant pignon sur rue à la place du Marché voient dans ce déménagement un appauvrissement de la vie du quartier et le risque de voir disparaître les commerces.

Les protagonistes évoquent également le rôle social du marché qui accueille ponctuellement diverses classes d’école et associations pour des ventes afin de financer par exemple un voyage d’étude. La place de la Carmagnole n'offrirait plus l’espace nécessaire pour les accueillir, estiment-ils.

Chaque année, le marché est déplacé sur la place de la Carmagnole une dizaine de fois, selon l’estimation des marchands. Ils évoquent à cette occasion une baisse du chiffre d’affaire de l’ordre de 20%.

Parallèlement à leur pétition, les commerçants concernés ont adressé un courrier au Conseil communal. Le lettre évoque les sondages effectués auprès des protagonistes et demande à l’exécutif de les prendre en compte dans leur réflexion. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes