Les zones à bâtir neuchâteloises seront redistribuées

Plus d’attractivité et d’opportunité résidentielle à Neuchâtel. C’est ce qu’espère le canton ...
Les zones à bâtir neuchâteloises seront redistribuées

Plus d’attractivité et d’opportunités résidentielles à Neuchâtel. C’est ce qu’espère le canton grâce à la mise en œuvre de sa nouvelle loi d’aménagement du territoire

Le plan directeur cantonal va accompagner le canton jusqu'en 2040. Le plan directeur cantonal va accompagner le canton jusqu'en 2040.

Les zones à bâtir et les zones agricoles vont être redistribuées à Neuchâtel. Le Conseil d’Etat a présenté mardi son projet de loi concernant le plan directeur d’aménagement cantonal. Une obligation qui découle de la votation sur la révision de la loi fédérale sur l’aménagement du territoire du 1er mai 2014. Au total, 60 hectares situés en zones à bâtir vont passer en zones agricoles.


Le défi principal pour Neuchâtel est de gérer l’urbanisation future de manière compacte et de limiter au maximum l'étalement urbain. Il s’agit, dans un premier temps, de mettre en place des plans régionaux afin de concentrer la croissance urbaine dans des espaces définis sous formes de pôles. Ces derniers ont été définis en fonction de leur situation géographique ou leur desserte en transports publics.

Le Val-de-Travers et le Val-de-Ruz doivent réduire leurs zones à bâtir en raison de leur surdimensionnement. Par contre, le Littoral peut les étendre.


La mise en œuvre de la nouvelle loi sur l’aménagement du territoire représente une opportunité pour augmenter l’attractivité résidentielle et économique du territoire neuchâtelois aux yeux du Conseil d’Etat. Le plan directeur a été remis à la Confédération pour approbation.


Le Grand Conseil devra lui se prononcer d’ici la fin de l’année et les communes auront ensuite cinq ans pour définir leurs plans d’aménagements locaux. /ali


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus