Une prescription lacunaire à l’origine de l’incendie d’un car au Locle

Des conduites de carburant mal placées sont à l’origine de l’incendie qui s’est déclaré dans ...
Une prescription lacunaire à l’origine de l’incendie d’un car au Locle

Des conduites de carburant mal placées sont à l’origine de l’incendie qui s’est déclaré dans un car postal en décembre 2015 entre Le Locle et La Brévine. C’est ce que conclut le Service suisse d’enquête de sécurité

  Photo issue du rapport final du Service suisse d'enquête de sécurité.

Les causes de l’incendie qui s’est déclaré dans le compartiment moteur d’un car postal entre Le Locle et La Brévine le 13 décembre 2015 ont pu être éclaircies. Le Service suisse d’enquête de sécurité est arrivé à la conclusion que les flammes sont dues au fait que des tuyaux en matière synthétique, qui alimentaient le moteur en carburant, se trouvaient près du boîtier du turbocompresseur. Ce boîtier peut dégager des températures allant jusqu’à 600 degrés, sans que, ni le boîtier, ni les tuyaux ne soient protégés de la chaleur par une quelconque isolation thermique. La chaleur dégagée a ainsi fait fondre le turbocompresseur et le carburant qui a pu s’écouler s’est enflammé et a déclenché l'incendie.

Le Service suisse d’enquête de sécurité met en avant une prescription lacunaire. Aucune règle claire n’est fixée en matière de disposition des conduites de carburant. Le Service recommande ainsi de veiller à ce qu’aucun composant en matière synthétique ne soit installé dans le compartiment moteur sans dispositif adéquat.

Deux autres véhicules présentant les mêmes défauts ont été retirés de la circulation après l’incident survenu au Locle.

L'incendie s'est produit alors que le car avait été mis en circulation seulement 10 jours plus tôt. Le conducteur et la seule passagère présente dans le véhicule au moment des faits n’ont pas été blessés, mais l'arrière du car avait été fortement endommagé. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus