Le cabaret musical renaît à La Chaux-de-Fonds sans strass mais avec talent

L’humoriste Christophe Bugnon et le bistrotier Alain Schäfer vont relancer l’idée dans un bar ...
Le cabaret musical renaît à La Chaux-de-Fonds sans strass mais avec talent

L’humoriste Christophe Bugnon et le bistrotier Alain Schäfer vont relancer l’idée dans un bar de la ville. Un clin d’œil à la Belle Époque

 Le Neuchâtelois Christophe Bugon officiera comme maître de cérémonie.

Le Pod aura des airs de boulevard parisien une fois par mois dès cet automne. En collaboration avec le « Cosmo Table and Bar », une enseigne de l’avenue de La Chaux-de-Fonds, l’humoriste Christophe Bugnon a eu l’envie de faire revivre le cabaret musical dans la Métropole horlogère, à quelques pas seulement de l’ancienne mythique Boule d’or. Une institution qui a d’ailleurs été récemment mise à l’honneur dans un film.

« Les soirées de cabaret musical n’ont pas une vocation érotique », précise d’emblée Christophe Bugnon. Le terme, qui a souvent une mauvaise connotation dans notre région, est régulièrement utilisé dans les grandes villes comme Berlin ou Paris, où le quartier de Montmartre regorge par exemple de petites salles de ce type.

Le Neuchâtelois définit sa salle comme une plateforme pour mettre en valeur tous les arts confondus : chanson, humour, poésie, cirque, magie, contorsionniste, dressage. Des artistes de la région en priorité mais aussi en provenance de Suisse et même d’au-delà les frontières seront programmés.

Le but n’est pas de faire concurrence aux autres salles, mais plutôt de permettre à de jeunes artistes de se présenter brièvement et donner envie au public d’aller voir leurs spectacles complets. Christophe Bugnon veut aussi aller au-delà des salles du type Comedy Club, qui ont connu un gros engouement ces dernières années.

La première est prévue le 11 octobre à 20h00, avec sur scène la poésie sonore du Genevois Jean-Luc Fornelli, les chansons rétro de Lili Roche, les acrobaties de cirque du Duo Nova, l’humour du Neuchâtelois Chris Mukuna et le numéro de mentalisme du Français Michel Keep. Cette date sera suivie de deux autres : le 15 novembre et le 13 décembre. 

Christophe Bugnon et le propriétaire du bar Alain Schäfer feront le point sur l’engouement après cette période d’essai. /lre


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus