Dernière ligne droite pour sauver l’épicerie de La Sagne

Le Mag’ à Zaza est en sursis. La patronne de l’épicerie de La Sagne peine à boucler ses fins ...
Dernière ligne droite pour sauver l’épicerie de La Sagne

La patronne de l’épicerie du village espère récolter 25'000 francs d’ici le 25 mai par l’entremise d’un financement participatif. Il manque encore environ 3'000 francs

Isabelle Hugi, patronne de l'épicerie à La Sagne, est animée d'une farouche envie de sauver le magasin du village. Isabelle Hugi, patronne de l'épicerie à La Sagne, est animée d'une farouche envie de sauver le magasin du village.

Le Mag’ à Zaza est en sursis. La patronne de l’épicerie de La Sagne peine à boucler ses fins de mois par manque de clientèle. C’est pourquoi Isabelle Hugi s’est lancée dans une opération sauvetage. Par l’intermédiaire d’un financement participatif en ligne, elle aimerait récolter 25'000 francs d’ici le 25 mai pour pouvoir se réorienter en partie dans la vente en vrac. A huit jours du délai fatidique, il manque encore environ 3'000 francs. Si la somme visée n’est pas atteinte, alors Isabelle Hugi ne voit pas d’autre issue que de fermer boutique.

Avec la vente en vrac de produits frais et régionaux, Isabelle Hugi espère convaincre les habitants de la Vallée de passer davantage le pas-de-porte de son établissement mais aussi de faire venir une clientèle issue d’ailleurs. Elle imagine également élargir les horaires d’ouverture de son épicerie, notamment le soir. /jpp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus