Ouestrail perplexe face à un réseau à deux vitesses

Le projet de l’Office fédéral des transports visant à scinder le réseau ferroviaire grandes ...
Ouestrail perplexe face à un réseau à deux vitesses

L’association de défense des intérêts ferroviaires de Suisse occidentale, Ouestrail, a tenu vendredi son assemblée générale à Viège

 Photo : archives

Le projet de l’Office fédéral des transports visant à scinder le réseau ferroviaire grandes lignes en deux catégories ne séduit pas Ouestrail. L’association de défense des intérêts ferroviaires de Suisse occidentale, basée à Delémont, a tenu son assemblée générale vendredi à Viège. Son président, le conseiller aux Etats jurassien Claude Hêche, s’est déclaré très réservé face aux intentions de l’OFT. « Chaque voyageur paie le même prix et doit par conséquent bénéficier d’un service égal sur l’ensemble du réseau. À défaut, il conviendrait alors également de moduler les tarifs selon le principe à service égal, tarif égal », a déclaré Claude Hêche.

 

Encore des efforts

Le président a rappelé qu’il était nécessaire de poursuivre l’effort de rattrapage dans le développement du réseau ferroviaire en Suisse occidentale. Plusieurs projets ont été évoqués dont le remplacement de la liaison historique par une ligne directe entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds et le doublement de vingt kilomètres de voies ferrées dans le tunnel de base du Lötschberg. Ces projets devront, selon Ouestrail, faire partie du prochain programme de développement des infrastructures ferroviaires (PRODES 2030/35).

L’assemblée a, par ailleurs, pris congé du secrétaire général de Ouestrail, Jean-Claude Hennet, qui aura assumé cette fonction pendant 14 ans. /comm+alr    


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus