Les finances cantonales plongent à nouveau

Un déficit de 74 millions de francs plombe les comptes 2016 de l’Etat de Neuchâtel, les recettes ...
Les finances cantonales plongent à nouveau

Un déficit de 74 millions de francs plombe les comptes 2016 de l’Etat de Neuchâtel, les recettes de l’impôt des entreprises sont en chute libre

 Après deux exercices légèrement bénéficiaires, les comptes de l'Etat de Neuchâtel sombrent en 2016.

Le canton de Neuchâtel retrouve les chiffres rouges, après avoir enregistré un léger bénéfice en 2014 et en 2015. Les comptes 2016 bouclent sur un déficit de 74 millions de francs, alors que le budget tablait sur une perte de 14 millions. L'exercice ne respecte pas le frein à l'endettement.

Le gouvernement a pourtant pris toute une série de mesures pour contenir ses dépenses et respecter le volume des investissements. Mais ce sont les recettes qui ne suivent pas. L’impôt prélevé auprès des entreprises a rapporté 55 millions de francs de moins que prévu. La conjoncture actuelle et la force du franc mettent l’économie locale à rude épreuve. Les entreprises dégagent moins de bénéfices, et versent donc moins d’argent au canton.

 

L’amnistie fiscale rapporte 20 millions

Les rentrées fiscales des personnes physiques sont aussi en recul de 1,3 million de francs par rapport au budget, malgré l’encaissement de 20 millions de francs grâce aux dénonciations spontanées liées au programme d’amnistie fiscale.

L’Etat a dû emprunter plus de 23 millions pour assurer le financement du compte de fonctionnement, ce qui a augmenté de 6% la dette du canton. Cette dernière atteint désormais 1,3 milliard de francs.

 

Revoir la façon d’élaborer le budget

Ce résultat n’est « pas satisfaisant » reconnaît le Conseil d’Etat dans son rapport sur les comptes 2016. Il va réfléchir avec le parlement à une nouvelle façon de construire le budget, pour tenir compte de ces recettes imprévisibles : « il n’est pas exclu qu’un réaménagement des mécanismes du frein soit proposé en vue d’offrir une souplesse accrue face aux aléas conjoncturels », conclut le gouvernement. /mvr

 Le Conseil d'Etat neuchâtelois avait la mine sombre lors de la présentation des comptes 2016 mardi au Château de Neuchâtel.

Jean-Nat Karakash, ministre de l'économie, revient sur la situation des entreprises de la région

Le ministre des finances, Laurent Kurth, explique pourquoi il veut assouplir le mécanisme du frein à l'endettement


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus