Les appartements avec encadrement, un véritable défi

Rester chez soi en toute sécurité : c’est l’un des objectifs d’un guide édité par l’Etat de ...
Les appartements avec encadrement, un véritable défi

La création de logements avec encadrement est un défi dans le canton de Neuchâtel. D'ici 2022, il faudra en créer un millier. Le canton édite un guide pour aiguiller locataires, propriétaires et collectivités

Les appartements avec encadrement se veulent ouverts sur la cité. Les appartements avec encadrement se veulent ouverts sur la cité.

Rester chez soi en toute sécurité : c’est l’un des objectifs d’un guide édité par l’Etat de Neuchâtel. La brochure informe les locataires, les propriétaires et les collectivités des différentes prestations d’encadrement qui doivent être fournies dans ces logements, des possibilités de mettre sur pied de tels projets et des aides financières qui peuvent en découler.

Cette forme d’habitation représente l’un des défis de la planification médico-sociale du canton. La parution répond du coup à un réel besoin selon le canton. D’ici 2022, le canton ambitionne de créer 1'000 logements avec encadrement pour répondre à la demande. Les personnes âgées veulent de plus en plus rester à domicile.

 

Encadrés et pas protégés

Pour Laurent Kurth, ministre de la santé, il faut parler d’appartements avec encadrement et non pas protégés : « ces logements se veulent ouverts sur la cité, vivants, avec des interactions avec le monde extérieur ». Aux yeux de Nicole Decker, cheffe de l’Office cantonal du logement, l’arrivée de personnes âgées dans un quartier est également une opportunité pour tout le voisinage : « Non seulement c’est une présence assurée, mais c’est aussi un facteur de cohésion sociale et de mixité ».

Au plan financier, le canton est aussi gagnant : plus longtemps une personne peut s’épanouir à son domicile, moins l’Etat devra soutenir son entretien dans un EMS. /aju


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus