Réglo cartonne

Réglo, c’est fini. La campagne lancée par le Conseil d’Etat neuchâtelois pour inciter les fraudeurs ...
Réglo cartonne

Les fraudeurs qui ne se sont pas dénoncés vont en subir les conséquences. La campagne Réglo lancée par le Conseil d’Etat neuchâtelois s’est terminée fin mars. Elle a remporté plus de succès que prévu

La campagne Réglo est terminée. La campagne Réglo est terminée.

Réglo, c’est fini. La campagne lancée par le Conseil d’Etat neuchâtelois pour inciter les fraudeurs à se régulariser dans les domaines du travail, de l’impôt et des assurances sociales s’est terminée le 31 mars. Même s’il est encore trop tôt pour tirer un bilan, force est de constater qu’elle a remporté un succès plus important que prévu. Le canton a reçu plusieurs milliers de dossiers que le Service des contributions et ceux qui délivrent des prestations sociales vont devoir analyser. Ils le seront dans le courant du 2e semestre de cette année. Pour se donner une idée de l’ampleur du résultat, Jean-Nath Karakash, conseiller d’Etat en charge de l’action sociale, relève que les 150 premiers dossiers traités permettent au canton de faire des économies de l’ordre de 400'000 francs par année dans les subsides de l’assurance maladie.

Cette période d’amnistie étant terminée, les personnes qui souhaitent se mettre en règle vont en subir les conséquences. Des conséquences qui seront toutefois moins importantes que si le fraudeur se fait coincer par le canton. /sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus