Les volatiles peuvent à nouveau picorer au grand air

L’épisode de grippe aviaire qui a sévi cet hiver en Suisse n’est bientôt plus qu’un mauvais ...
Les volatiles peuvent à nouveau picorer au grand air

Les mesures instaurées pour lutter contre la grippe aviaire seront levées samedi. Le canton de Neuchâtel appelle à la surveillance des élevages

Poulet

L’épisode de grippe aviaire qui a sévi cet hiver en Suisse n’est bientôt plus qu’un mauvais souvenir. Les mesures de préventions qui avaient été instaurées seront levées samedi. La volaille devait être confinée jusque-là. Comme les températures se sont radoucies et que la plupart des oiseaux migrateurs ont quitté leurs quartiers d’hiver, le risque de contaminer la volaille se réduit, selon l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires. Au total, 121 cas de grippe aviaire ont été détectés, mais aucun ne concerne la volaille domestique.

 

Neuchâtel appelle à la surveillance

Dans le canton de Neuchâtel la proximité des lacs continue de faire courir un risque important aux élevages. Malgré la levée des mesures de confinement, la prudence et la surveillance restent donc de mise. Les détenteurs de volaille sont appelés à garantir une bonne hygiène et signaler tout cas de maladies suspectes ou pertes d’oiseaux dans leur élevage à un vétérinaire. Sur le lac de Neuchâtel et le canal de la Thielle 14 canards et 6 goélands infectés ont été recensés lors de l’épisode de grippe aviaire de 2016. /ats-sbe-ali


Actualisé le

 

Articles les plus lus