Un système d’alarme qui écarte les personnes sourdes

Les sirènes feront à nouveau entendre leur chant mercredi dans le canton de Neuchâtel, et dans ...
Un système d’alarme qui écarte les personnes sourdes

Les sirènes n'hurlent pas pour tout le monde. Les personnes sourdes restent exclues de ce mode d’alerte dont le contrôle annuel se tient mercredi

Les sirènes feront à nouveau entendre leur chant mercredi dans le canton de Neuchâtel, et dans le reste de la Suisse, à l’occasion du test annuel. Si certains se passeraient bien d’entendre ces alarmes, d’autres seraient heureux de les percevoir.

La Fédération suisse des sourds (FSS) rappelle que les personnes sourdes n’entendent pas ces sirènes, par la force des choses, et qu’elles n’ont pas accès aux informations qui sont délivrées par radio en cas de véritable alerte.

À l’occasion de ce contrôle annuel du système d’alarme, la FSS organise des manifestations dans quatre villes, Lausanne, Bâle, Berne et Lugano, pour sensibiliser la population à cette problématique. Elle appelle depuis plusieurs années la Confédération à remédier à cette situation, sans succès. La Fédération suisse des sourds met en avant la solution adoptée à Bâle, où un système d’alerte par SMS a été mis en place pour les personnes sourdes intéressées ; un système qui pourrait être étendu à toute la Suisse, selon elle.

Le test des sirènes commencera à 13h30 et peut durer jusqu’à 14h. En cas d’alarme véritable, la population est invitée à écouter la radio, à suivre les instructions et à informer ses voisins.

Le signal d’alarme-eau exige quant à lui que la population quitte immédiatement le périmètre menacé. Cette alerte sera testée de 14h15 à 15h15 dans les zones à risque situées en aval du barrage du Châtelot. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus