Le Seyon retrouve ses méandres

Un bond dans le passé pour 850 mètres de Seyon au Val-de-Ruz, aux Prés Maréchaux. Cette portion ...
Le Seyon retrouve ses méandres

La revitalisation permet de redonner à un cours d'eau artificialisé ses fonctions naturelles. (photo: Etat de Neuchâtel) La revitalisation a permis au Seyon de retrouver son lit d'autrefois. (Photo: Etat de Neuchâtel)

Un bond dans le passé pour 850 mètres de Seyon au Val-de-Ruz, aux Prés Maréchaux. Cette portion rendue toute droite par la main de l’homme a retrouvé depuis fin novembre ses méandres d’antan. Le lit de la rivière s’est ainsi vu rallongé de 200 mètres.

Ce projet de revitalisation, initié par la Société des pêcheurs en rivières de Neuchâtel, Val-de-Ruz et environs, a été mené à bien par le Service des ponts et chaussées. Les travaux ont démarré mi-août et se sont achevés fin novembre.

Avant d’ouvrir le chantier, les pêcheurs et le Service de la faune, des forêts et de la nature ont procédé à deux pêches électriques. Cinq mille six cents truites et autres vairons ont ainsi été pesés et mesurés avant d’être relâchés en aval du site.

L’association pour la sauvegarde du Seyon et de ses affluents, l’APSSA, s’est chargée de déterrer les pieds de fritillaires pintades, des fleurs en voie de disparition. Les plants ont été déposés au Jardin botanique de Neuchâtel. Ils devraient retrouver leur terre natale ce printemps. C’est également à cette période que les ponts et chaussées devraient réensemencer le site, mis à mal par les machines de chantier.  

Les travaux ont coûté 800'000 francs, dont le 70% a été pris en charge par la Confédération, dans le cadre d’un programme de revitalisation des cours d’eau.

Durant les 20 prochaines années, 8 kilomètres de rivières devraient être revitalisés dans le canton de Neuchâtel. Le deuxième projet est déjà en route. Il concerne le Vivier à Cortaillod. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus