Le gouvernement fait un pas vers les enseignants

Le gouvernement neuchâtelois formule de nouvelles propositions aux syndicats. Ces derniers ...
Le gouvernement fait un pas vers les enseignants

Mercredi à l'aube, le gouvernement in corpore s'est adressé aux enseignants en marge de la rencontre avec les syndicats. Mercredi à l'aube, le gouvernement in corpore s'est adressé aux enseignants en marge de la rencontre avec les syndicats.

Le gouvernement neuchâtelois formule de nouvelles propositions aux syndicats. Ces derniers avaient présenté mercredi à l’aube une série de revendications pour améliorer les conditions de travail des enseignants. Ils demandaient également le retrait de la nouvelle grille salariale. En fin de journée, le gouvernement leur a répondu par une série de contre-propositions. « Les dernières », précise-t-il dans un courrier que le SSP a rendu public sur son site internet. Quant à la grille salariale, elle est définitivement maintenue.

Le gouvernement accepte d’octroyer une période de décharge aux enseignants de 3e à 6e Harmos dès la prochaine rentrée d’août. Le gouvernement accède également à la demande des syndicats sur les épreuves cantonales des 8e et 9e : elles seront bel et bien supprimées dès janvier. Autre concession du gouvernement, mais partielle cette fois : les enseignants pénalisés ces deux dernières années par la faible progression salariale pourront entrer dans la nouvelle grille salariale avec un – et non pas deux – échelon supplémentaire.

Toute une série d’autres mesures figurent dans le courrier du gouvernement. Qui précise que ces propositions sont conditionnées à la fin du conflit, c’est à dire à l’arrêt du mouvement de grève. Les deux syndicats (le SSP et le SAEN) se réunissent dans deux lieux distincts jeudi soir. Ils sont appelés à donner une réponse au gouvernement d’ici vendredi. /aju


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus