Les bulletins multiples source de retard dans le dépouillement

Une nouvelle possibilité de voter pratique pour l’électeur mais un peu moins pour les bureaux ...
Les bulletins multiples source de retard dans le dépouillement

Une nouvelle possibilité de voter pratique pour l’électeur mais un peu moins pour les bureaux de dépouillement: la communication tardive des résultats de l'élection au Conseil général de la Ville de Neuchâtel dimanche soir s’explique par le nombre important de bulletins multiples utilisés par les citoyens. Leur traitement a engendré une plus grande masse de travail pour les personnes en charge du dépouillement.

Les bulletins multiples permettent aux électeurs de glisser dans leur enveloppe de vote plusieurs listes modifiées. Ceux-ci tracent des noms pour arriver, dans le cas de la Ville de Neuchâtel, aux 41 candidats qui doivent composer le législatif. Cette manière de faire a été plus largement utilisée qu’imaginé et demande aux personnes qui œuvrent au bureau de dépouillement un traitement manuel, numéro par numéro et nom par nom. C’était la première fois que cette possibilité était proposée pour des élections communales à Neuchâtel.

Lors des dernières élections communales de 2012 en Ville de Neuchâtel, les bulletins multiples n’existaient pas mais environ 500 bulletins manuscrits avaient été remplis. Dimanche, la charge de travail a été multipliée par trois avec 1’450 bulletins manuscrits et bulletins multiples à traiter.

L’une des solutions envisagées par Bertrand Cottier, vice-chancelier de la Ville de Neuchâtel, pour limiter les retards dans la communication des résultats des élections serait d’augmenter le nombre de personnes qui s’attèlent au dépouillement. Autre piste, « celle d’une feuille avec les noms des candidats sur laquelle les électeurs choisiraient leurs candidats en mettant un petit « vu » devant chaque nom plutôt que de tracer les noms », explique Bertrand Cottier. /jpp


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus