Poésie érotique à La Plage des Six Pompes

Lydia, Delphine et Emilie préparent leur matériel en vue de la performance. Lydia, Delphine et Emilie préparent leur matériel en vue de la performance.

Le festival des arts de la rue bat son plein à la Chaux-de-Fonds. Parmi les nombreux spectacles à découvrir, il y a le Laboratoire érotico-sensoriel imaginé par la compagnie Chattes-ô-vent.

Dans leurs loges, on trouve de tout. Cordes, boas en plumes, tissus, scratch, cuillères et rouleaux de peinture. Tout ce qui peut faire réagir le spectateur au contact de la peau. Car pendant toute la durée du festival, Lydia Weyrich, Emilie Bisetti et Delphine Ayrton deviennent Les Trois Grâces, déesses du charme et de la créativité.

Elles attirent un à un les spectateurs dans leur antre secrète. Chacun peut ensuite assister à une performance individuelle, en tête-à-tête avec les trois artistes. Au programme : lecture de poésie érotique et éveil des sens par le toucher, l’odorat, l’ouïe et le goût.

De retour d’une année de stage de théâtre intensif en Biélorussie, Lydia, Emilie et Delphine, vont tenter d’intégrer leur apprentissage, qui s'inspire de la méthode russe de Grotovsky, à leur performance. « À Minsk, on travaillait surtout sur nos propres sens et la manière de les éveiller. Mais dans cette performance, c’est nous qui devons stimuler les sens des spectateurs. Ce sera intéressant de voir comment on peut essayer de marier les deux. »

Le Laboratoire érotico-sensoriel est à découvrir les 4, 5 et 6 août, en fin de journée, en face du Grand Bar à la Chaux-de-Fonds. /Jca

 

Lydia, Delphine et Emilie de la compagnie Chattes-ô-vent :

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus