Méline Pierret : « C’est encore difficile de réaliser »

Le NUC est entré dans une autre dimension mardi soir. Le club de volleyball neuchâtelois s’est ...
Méline Pierret : « C’est encore difficile de réaliser »

Le NUC est entré dans une autre dimension mardi soir. Le club de volleyball neuchâtelois s’est qualifié pour la première fois de son histoire pour la finale de la CEV Cup, le second échelon européen. La passeuse Méline Pierret était l’invitée de La Matinale mercredi pour revenir sur cet exploit

Méline Pierret, passeuse du NUC dans La Matinale. Méline Pierret, passeuse du NUC dans La Matinale.

Le NUC a encore une fois fait rêver son public. Le club de volleyball neuchâtelois a signé un exploit monumental mardi, à la Riveraine. La troupe de Lauren Bertolacci s’est qualifiée pour la première fois de son histoire en finale de la CEV Cup. Les volleyeuses de la Riveraine ont disposé des Polonaises de Lodz. Vainqueures 3-1 au match aller, les joueuses de Lauren Bertolacci ont concédé le même score hier, avant de remporter un golden set décisif 15-13. « C’est encore difficile de réaliser. Je vais réussir à le faire lorsque je pourrai voir les images », raconte la passeuse du NUC, Méline Pierret.

Un match haletant

Vainqueure en trois sets à un lors du match aller, la troupe de Lauren Bertolacci a semblé quelque peu bloquée par l’enjeu à l’entame du match. Les Neuchâteloises ont alors été menées 2-0 par Lodz. « On s’est alors dit qu’on n’avait rien à perdre et qu’on devait jouer jusqu’au dernier ballon », analyse Méline Pierret. Derrière le NUC gagne le troisième set, perd de peu le quatrième et enfin, empoche avec brio le golden set 15-13, pour sombrer dans une nuit d’ivresse.


Rêve de quadruplé

Désormais le NUC peut rêver d’un quadruplé historique. La bande de Lauren Bertolacci a déjà accroché la Super Coupe et est donc en lice pour remporter la Coupe de Suisse, le championnat et cette fameuse CEV Cup. « On peut dire qu’on vise le quadruplé, mais on a pour l’heure gagné qu’un seul titre, même si on est en bonne position pour les autres », tempère la passeuse du NUC.

La troupe de Lauren Bertolacci jouera la 1re finale européenne de son histoire. Ce sera face aux Italiennes de Chieri’76 ou aux Françaises de Levallois Paris Saint-Cloud. Le match aller se tiendra le mercredi 13 mars à domicile, le retour une semaine plus tard, à Turin ou Paris. Le NUC sera fixé sur l’identité de son adversaire mercredi soir. /dpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus