Genève s'impose grâce à son « King Henrik », le LHC se rachète

Genève-Servette a battu Bienne 2-1 ap lors de la soirée de National League. C'est le Suédois ...
Genève s'impose grâce à son « King Henrik », le LHC se rachète

Genève s'impose grâce à son

Photo: KEYSTONE/CYRIL ZINGARO

Genève-Servette a battu Bienne 2-1 ap lors de la soirée de National League. C'est le Suédois Henrik Tömmernes qui a libéré les siens dans le temps supplémentaire.

Dans cette saison particulière pour les Aigles, il y a un homme qui échappe à toute critique, c'est Henrik Tömmernes. Le défenseur suédois du GSHC est un patron en puissance et il l'assume à chaque sortie. New York avait son 'King Henrik' en la personne dui gardien Lundqvist, Genève à son roi et il porte le casque et le maillot de top scorer.

Alors qu'il ne restait plus beaucoup de temps dans la prolongation, le meilleur Grenat a profité d'une passe de Filppula pour expédier le puck hors de portée de Joren van Pottelberghe et donner ce point important pour ses couleurs.

Avant cela c'est Rod qui avait ouvert le score à la 38e en power-play sur un service impeccable de...Tömmernes. Mené 1-0, Bienne a cherché l'égalisation et l'a obtenue à la 45e grâce à Hügli sur un caviar de Gaëtan Haas qui a parfaitement vu le futur lausannois oublié dans le slot. Les Seelandais ont mieux maîtrisé le troisième tiers, mais ce fut insuffisant. Parce qu'ils n'ont pas un roi suédois dans leurs rangs.

Le LHC souffle un peu

Lausanne n'avait pas le droit à l'erreur dans ce back to back contre le CP Berne. Avec quatre revers de rang, les Vaudois étaient sur une pente méchamment glissante. Ils ont un peu relevé la tête en dominant les Ours 3-1 à Malley.

Sans fond de jeu la veille dans la capitale, les Lausannois ont offert une autre partition devant leurs fans. Pas de quoi jubiler à outrance pour les supporters, mais au moins un sentiment de révolte et de concentration.

En agressant les Bernois, les joueurs de John Fust ont fait ce qu'il fallait au niveau du forechecking. Plus en verve qu'en début de championnat, Benjamin Baumgartner a ouvert le score à la 7e dans un angle très fermé. Le 2-0 est tombé à la 38e sur une relance affreuse de Thomas qui a profité à Emmerton. Frolik a validé le succès des siens à la 60e. Dommage pour Boltshauser qu'il ait encaissé un but de Bader à deux secondes de la fin. Le portier des Lions aurait mérité ce premier blanchissage de la saison.

Match fou à Ambri

Le nouveau leader de National League se nomme Zoug. Menés 4-0 à la 8e minute, les joueurs de Dan Tangnes ont réussi l'exploit de s'imposer 6-4 en Léventine.

Pour trouver trace d'un pareil retournement de situation côté zougois, il a fallu remonter au 7 décembre 2003 contre Kloten. Les joueurs de Suisse centrale avaient alors effacé un déficit de quatre goals pour l'emporter 6-5.

L'entrée de Genoni après le 3-0 a certainement redonné de la constance au champion.

A Davos, les Grisons ont pris le meilleur sur Zurich 4-1. Tout s'est joué dans un tiers médian où les cinq buts ont été marqués. Toujours sixième mais décevant compte tenu du contingent à disposition, Zurich n'avance pas vite.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus