La Suisse brille pour son début de tournoi

Entrée en matière convaincante de l'équipe de Suisse à Riga lors du Championnat du monde. La ...
La Suisse brille pour son début de tournoi

La Suisse brille pour son début de tournoi

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Entrée en matière convaincante de l'équipe de Suisse à Riga lors du Championnat du monde. La sélection de Patrick Fischer a dominé la République tchèque 5-2.

Ne parlons plus d'exploit. Non, battre la République tchèque n'est plus à ranger dans ce type de colonnes pour la Suisse, parce que depuis 2018 et la médaille d'argent obtenue à Copenhague, l'équipe nationale a progressé à tous les niveaux.

Contre les Tchèques, on a vu une formation capable de prendre le jeu à son compte en mettant sous pression son adversaire. Lorsque la Suisse a par le passé pris le meilleur sur les "grandes nations", elle procédait souvent par contres avec un système défensif huilé et une gestion habile des situations spéciales. Là, elle a parfois étouffé les Tchèques dans leur zone.

En parlant de zone, les hommes de Patrick Fischer ont souvent réussi leurs entrées dans la portion de glace tchèque, notamment lors des situations en supériorité numérique, parce que le power-play helvétique a plutôt bien fonctionné. Menés 1-0 sur un joli but de Chytil à la 15e et à 5 contre 4, les Suisses ont égalisé grâce à l'inévitable Grégory Hofmann (19e). Plus que jamais "dans la zone", le Jurassien bernois continue de surfer sur sa forme de la finale.

Et lorsque l'on a la chance de pouvoir compter sur des attaquants aussi habiles que Nico Hischier et Timo Meier, toute supériorité numérique se change en véritable opportunité. Passeur hors pair, le capitaine des New Jersey Devils a offert un caviar à l'Appenzellois des San Jose Sharks pour le 2-1 (25e). Quant à Timo Meier, il a démontré toute sa classe et ce tir NHL qui fait toute la différence. Auteur de deux buts, Meier a pleinement justifié son statut.

A noter encore la qualité du jeu de puissance proposé par la formation rouge à croix blanche. Les Helvètes ont en effet inscrit quatre de leurs cinq réussites avec un homme de plus sur la glace. Avec un forechecking agressif, la Suisse a véritablement prouvé qu'elle avait les moyens de ses ambitions.

Pas le temps de trop réfléchir pour les Helvètes qui vont affronter le Danemark dimanche soir à 19h15. Surtout que les hommes de Heinz Ehlers ont commencé leur tournoi de manière idéale en battant la Suède 4-3.

/ATS

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus