La police en force pour le derby

Ajoie – La Chaux-de-Fonds, un match classé à risque. La police cantonale jurassienne renforcera ...
La police en force pour le derby

Ajoie – La Chaux-de-Fonds, un match classé à risque. La police cantonale jurassienne renforcera ses effectifs ce mardi soir aux abords de la patinoire de Porrentruy. Une décision qui fait suite aux débordements constatés dimanche à La Chaux-de-fonds, avant, pendant et après le troisième match entre les deux équipes de Ligue B. « Les agissements constatés nous font penser qu'il y a un risque d'affrontements entre les supporters », a révélé Gilles Bailat mardi dans La Matinale. Le chef de la gendarmerie territoriale a expliqué que la police « a adapté » son dispositif, sans en révéler davantage par « tactique policière ».

Les dangers des fumigènes

Dimanche, des personnes situées dans le carré réservé aux supporters du HC Ajoie avaient notamment balancé des pétards à l'intérieur de la patinoire, mais également utilisé des fumigènes en dehors. « C'est totalement interdit », rappelle Gilles Bailat. En plus, l'achat d'engins pyrotechniques est soumis à une autorisation. Les personnes qui tenteront d'allumer ce genre d'engins ce mardi risquent des poursuites pénales. « Dimanche, au moins une personne a été brûlée à La Chaux-de-Fonds, a expliqué Gilles Bailat. Il est très difficile d'éteindre un fumigène. Les risques de brûlures et de troubles auditifs sont importants ». Les services de sécurité procéderont à des fouilles aux entrées de la patinoire.

On précisera encore que les coûts engendrés par ces mesures sécuritaires renforcées seront à la charge du HC Ajoie. /clo


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus