Zachary Hadji arrive à la Maladière avec « beaucoup d’envie »

Prêté par Stade Lausanne Ouchy à Neuchâtel Xamax jusqu’à la fin de la saison de Challenge League ...
Zachary Hadji arrive à la Maladière avec « beaucoup d’envie »

Prêté par Stade Lausanne Ouchy à Neuchâtel Xamax jusqu’à la fin de la saison de Challenge League de football, l’avant-centre franco-marocain de 27 ans Zachary Hadji veut retrouver « confiance »

L’avant-centre Zachary Hadji est prêté à Xamax jusqu’au terme de la saison en cours. (Photo : Neuchâtel Xamax) L’avant-centre Zachary Hadji est prêté à Xamax jusqu’au terme de la saison en cours. (Photo : Neuchâtel Xamax)

Après un match nul et deux défaites en ce début d’année en Challenge League, les joueurs de Neuchâtel Xamax ont reçu du renfort. Le club « rouge et noir » a signé deux joueurs peu utilisés en Super League. L’ancien milieu offensif xamaxien Samir Ramizi a été libéré par Winterthour et Zachary Hadji prêté par Stade Lausanne Ouchy à Xamax jusqu’à la fin de la saison.

Si Ramizi a préféré éviter les médias pour se concentrer sur le match de ce vendredi contre Stade Nyonnais (19h30, en direct sur RTN), Hadji s’est prêté au jeu de l’interview.

Cet avant-centre franco-marocain de 27 ans n’a disputé que cinq matches cette saison dans l’élite. Il sait que le club de la Maladière a besoin d’un buteur. Mais il ressent davantage d’impatience que de pression. Tout ce qu’il désire, c’est jouer et marquer. « Pour moi, la confiance, c’est ce qui fait 80% du footballeur », ajoute-t-il. 

Zachary Hadji: « Un des métiers où il y a le plus de pression au monde »

Zachary est le fils de Moustapha Hadji, ballon d’or africain en 1998. « C’est une immense fierté. Les gens au Maroc l’aiment beaucoup. Quand ils le croisent, ils le félicitent et le remercient », raconte le néo-Xamaxien. /vco

« Quand il était à la Coupe du monde 1998, j'avais 2 ans »


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus