L'Ukraine au bout de la prolongation rejoint l'Angleterre

L'Ukraine affrontera l'Angleterre en quarts de finale de l'Euro samedi à Rome (21h00). Les ...
L'Ukraine au bout de la prolongation rejoint l'Angleterre

L'Ukraine au bout de la prolongation rejoint l'Angleterre

Photo: KEYSTONE/EPA/Robert Perry / POOL

L'Ukraine affrontera l'Angleterre en quarts de finale de l'Euro samedi à Rome (21h00). Les joueurs d'Andreï Shevchenko ont battu 2-1 après prolongation la Suède à Glasgow.

L'Ukraine a su profiter des circonstances. L'expulsion du Suédois Marcus Danielson dans la première prolongation a offert un avantage décisif. Les joueurs de l'Est ont tout de même attendu la 121e pour s'imposer grâce à un coup de tête de Artem Dovbyk.

Avant ce dénouement heureux pour eux, les Ukrainiens avaient connu leur meilleure période vers la demi-heure de jeu. Après une bonne entrée en matière des Suédois, Oleksandr Zinchenko a ouvert le score d'une magnifique demi-volée du gauche légèrement excentré. Le joueur de Manchester City, l'un des Ukrainiens les plus décevants jusque-là, a parfaitement repris une magnifique passe de l'extérieur du pied d'Andryi Yarmolenko (27e).

Les Suédois, menés au score pour la première fois du tournoi, possèdent toutefois dans leurs rangs un attaquant hors pair: Emil Forsberg. Le milieu offensif de Leipzig a remis les équipes à égalité juste avant la mi-temps grâce à une frappe puissante déviée par Zabarnyi (43e). En deuxième période, alors que les Ukrainiens perdaient pied, le même Forsberg a d'abord envoyé un tir consécutif à un contre sur le poteau extérieur (56e) puis il s'est offert une magnifique transversale à la 69e alors que le portier Bushchan était battu.

Les joueurs d'Andreï Shevchenko, qui avaient touché le poteau extérieur par Sydorchuk au début de la deuxième période, ont alors profité de l'expulsion de Marcus Danielson, coupable d'une intervention coupable sous le genou de Besedin en prolongation. Ce dernier, qui venait d'entrer a dû quitter le terrain, blessé. Dans les arrêts de jeu, Zinchenko, bien inspiré, a adressé un centre sur la tête de Dovbyk qui a crucifié le gardien Olsen pour une qualification pas vraiment méritée.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus