La boxe séduit jusqu’à Neuchâtel

Un meeting international du « noble art » va prendre ses quartiers aux Patinoires du Littoral ...
La boxe séduit jusqu’à Neuchâtel

Un meeting international du « noble art » va prendre ses quartiers aux Patinoires du Littoral samedi. Une compétition de haut niveau avec de nombreux combats professionnels au programme. Le public est attendu en nombre.

Les combats de boxe, comme ici entre Oleksandr Usyk et Tyson Fury, soulèvent les foules et donnent une nouvelle dimension à la discipline. (Photo : KEYSTONE/EPA/ALI HAIDER) Les combats de boxe, comme ici entre Oleksandr Usyk et Tyson Fury, soulèvent les foules et donnent une nouvelle dimension à la discipline. (Photo : KEYSTONE/EPA/ALI HAIDER)

Les gants sont de sortie ce week-end à Neuchâtel. Samedi, les Patinoires du Littoral accueillent un meeting international de boxe. Dès 16h, l’événement proposera huit combats professionnels avec, comme point d’orgue, un duel entre l’Albanais Nelson Hysa et le Colombien Jeison Troncoso, tous deux encore invaincus en respectivement 16 et 12 combats, pour la ceinture IBO International des poids lourds. « Avoir des affiches comme celle-ci, c’est rarissime. Il n’y a pas eu de gala de cette envergure depuis les années 70 », explique tout sourire François Furtade, entraîneur de boxe à la Fight Move Academy, qui collabore à l’organisation de l’événement aux côtés de promoteurs albanais et du FC Kosova.

François Furtade : « La boxe est remontée dans l’estime des gens. »

Engouement retrouvé

Ces dernières années, la boxe anglaise a dû composer avec l’essor incessant des arts martiaux mixtes, particulièrement médiatisés. Mais, selon François Furtade, le « noble art » retrouve actuellement une belle visibilité. « Des meetings organisés à Bienne ou à Fribourg ont fait le plein récemment avec plus d’un millier de personnes. Ça montre que la boxe est en pleine recrudescence. »

Cet engouement pousse également certains curieux à enfiler eux-mêmes les gants. « La boxe est un exutoire. Il y a des gens qui viennent pour la compétition, mais aussi beaucoup qui continuent simplement parce que ça leur fait du bien », souligne François Furtade.

« C'est aussi un sport ludique »

Ce meeting international devrait être suivi d’autres événements du genre dans la région ces prochains mois. « Nous comptons organiser quelque chose d’ici 2025, et aussi avec des combattants neuchâtelois », anticipe le coach de la FMA. /gjo


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus