L'école des champions de la Salle d'escrime de La Chaux-de-Fonds

Le club des Montagnes neuchâteloises organisait le Tournoi des Cadets de La Rapière samedi ...
L'école des champions de la Salle d'escrime de La Chaux-de-Fonds

Le club des Montagnes neuchâteloises organisait le Tournoi des Cadets de La Rapière samedi et dimanche. L’occasion de s’arrêter sur une société de taille modeste qui génère des épéistes de grande classe

Pauline Heubi et Théo Brochard : deux des perles de la Société d'escrime de La Chaux-de-Fonds Pauline Heubi et Théo Brochard : deux des perles de la Société d'escrime de La Chaux-de-Fonds

Une centenaire bien sonnée qui se porte très bien ! Fondée le 1er juillet 1883, la Salle d’escrime de La Chaux-de-Fonds fête cette année ses 140 ans. Et pour marquer cet anniversaire, le club des Montagnes neuchâteloises a organisé samedi et dimanche le tournoi des Cadets de La Rapière, une compétition nationale par équipes réservée aux épéistes de 10 à 20 ans.

La Salle d’escrime de La Chaux-de-Fonds ne figure pas parmi les plus importants clubs du pays. Elle compte une soixantaine de licenciés. En revanche, elle a de tout temps généré des épéistes de qualité mondiale : « En 1988, aux Jeux olympiques de Séoul, l’équipe de Suisse était formée uniquement de tireurs du même club, trois Chaux-de-Fonniers, Michel Poffet, Patrice Gaille et André Kuhn. C’est assez rare et peut-être unique dans l’histoire » signale le président de la SECH, Jérome Barbier.  

Des champions en devenir

Aujourd’hui, la Chaux-de-Fonnière Pauline Brunner évolue au plus haut niveau depuis plusieurs années. Mais l’ancienne championne d’Europe juniors n’est pas la seule escrimeuse, actuellement en verve, issue du sérail de la SECH. Derrière elle, la relève se bouscule au portillon : « Théo Brochard vient d'être sacré vice-champion du monde juniors individuel et par équipes. Pauline Heubi est devenue championne de Suisse en moins de 20 ans il y a une semaine. L’an dernier, c’était Neel Widmer qui était titré en cadets », s’enthousiasme Jérôme Barbier, qui parle d'une « école des champions ». Cette réussite demeure remarquable pour un club de petite taille : la qualité des maîtres d’armes y est sans doute pour quelque chose. 

Jérôme Barbier, le président

Théo Brochard est bien le jeune épéiste suisse qui monte. Le Loclois – qui fêtera ses 20 ans le 23 mai – reste sur des résultats exceptionnels chez les juniors après avoir glané la médaille d’argent du tournoi individuel à l’épée des mondiaux de Plovdiv, il y a un mois en Bulgarie. Il fêtera sa première sélection au sein de l’élite helvétique le week-end prochain à Istanbul dans le cadre de la Coupe du monde. Il sait bien que l’écart qui le sépare des plus grands est important : « Il faut de la patience, mais avec du travail et du sérieux, on peut atteindre ce niveau élite » explique cet étudiant en ingénierie.

Théo Brochard 

« La Salle d’escrime de La Chaux-de-Fonds dispose d’une génération dorée » reconnaît volontiers Jérôme Barbier. Et plus de Théo Brochard, il cite également Pauline Heubi. La Chaux-de-Fonnière a fêté ses 18 ans le 23 avril. Et pour sa première saison en juniors, la gymnasienne a été sacrée championne de Suisse, il y a une semaine à Morges. Elle va encore tirer deux saisons dans cette catégorie; la marge de progression est là : « Je vais continuer les compétitions internationales juniors. J’aimerais bien obtenir un médaille en équipes lors d'un championnat du monde. Mais mon plus grand rêve, ce sont les JO. C’est à très long terme. Cela serait cool d’y être un jour. »

Pauline Heubi

Au chapitre des résultats, au Tournoi des cadets de La Rapière, en moins de 20 ans, l'équipe féminine de la Salle d'escrime de La Chaux-de-Fonds a terminé 2e et la formation masculine de la Société d'escrime de Neuchâtel, 3e chez les garçons. /mne


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus