La course d'orientation a fait son show à Neuchâtel

Les championnats d'Europe se sont tenus durant quatre jours au coeur de la Ville. Ils se sont ...
La course d'orientation a fait son show à Neuchâtel

Les championnats d'Europe se sont tenus durant quatre jours au coeur de la Ville. Ils se sont achevés dimanche sur la place des Halles. Exercice réussi pour les organisateurs et aussi pour les orienteurs suisses 

Les différents parcours ont conduit les coureurs sur l'Esplanade de la Collégiale. (photo ; Keystone/Jean-Christophe Bott) Les différents parcours ont conduit les coureurs sur l'Esplanade de la Collégiale. (photo ; Keystone/Jean-Christophe Bott)

Sur leur terre, les Suisses ont récolté une brouette de médailles lors des championnats d’Europe de course d’orientation qui se sont tenus de jeudi à dimanche à Neuchâtel. Ceux-ci ont amassé au total six breloques sur les treize possibles. Le bilan est très satisfaisant.

Dimanche, la délégation helvétique a ainsi conquis deux médailles.  Si la Suédoise Tove Alexandersson a dominé le sprint féminin, la Tessinoise Elena Roos s'est parée d'argent et la Bernoise Simona Aebersold de bronze. Les deux Suissesses ont concédé respectivement cinq et six secondes à leur rivale suédoise. Le titre était aussi à leur portée. Mais Baptiste Rollier ne faisait surtout pas la fine bouche. Il a été séduit par la prestation de ses protégées. Le Neuchatelois entraîne depuis bientôt deux ans l’équipe de Suisse féminine…

Baptiste Rollier

Baptiste Rollier en pleine discussion avec Elena Roos Baptiste Rollier en pleine discussion avec Elena Roos

Ces compétitions auront surtout offert une belle vitrine à un sport qui à l’origine se déroulait en pleine nature, loin du public et de tout tapage médiatique. La course d’orientation a fait son show au cœur de Neuchâtel. Elle est rentrée en ville. Ce n’est pas nouveau et aussi apprécié par les coureurs eux-mêmes comme par exemple pour l’international neuchâtelois Pascal Buchs.

Pascal Buchs

En ville, tout comme en pleine nature, le choix du bon cheminement – essence même de l’orientation – demeure primordial. Champion du monde de sprint, Daniel Hubman en a fait l’amère expérience : il a été éliminé en demi-finales du knockout sprint samedi en raison d’un mauvais choix de parcours survenu dès le départ. Il faut dire que les orienteurs prennent connaissance de leur carte uniquement au coup de pistolet du départ. Des cartes très spécialisées que le Neuchâtelois Pierre-Alain Matthey élabore depuis 30 ans.

Pierre-Alain Matthey 

L’organisation de ces championnats d’Europe de Neuchâtel était assurée par un comité indépendant de Swiss Orienteering alors que par l’Association neuchâteloise de course d’orientation, l’ANCO, a fourni une centaine de bénévoles pour sécuriser le parcours au moment du passage des coureurs. David Hamel en était responsable.

David Hamel

L’an prochain, l’Association neuchâteloise de course d’orientation organisera les cinq jours de Suisse : un événement populaire qui devrait réunir au bas mot 2'000 orienteurs. /mne



 

Actualités suivantes

Articles les plus lus