Du lac à Chaumont : Gilles Bailly s'impose

Le coureur à pied ajoulot a gagné la cinquième édition de la « Verticale d'Hauterive ». Il ...
Du lac à Chaumont : Gilles Bailly s'impose

Le coureur à pied ajoulot a gagné la cinquième édition de la « Verticale d'Hauterive ». Il a manqué pour quatre secondes le record du parcours. Succès de Marianne Fatton chez les dames

Gilles Bailly proche du sommet...et du succès Gilles Bailly proche du sommet...et du succès

Monter en ligne droite du bord du lac jusqu’à Chaumont : l’effort est sans doute conséquent. C’est d’autant plus vrai lorsque cette joyeuse grimpette, du brouillard de la plaine au soleil de la montagne, est réalisée en courant. Plus de deux cents coureurs à pied ont ainsi relevé ce défi dimanche matin lors de la cinquième édition de la « Verticale d’Hauterive » : une ascension de 3,8 kilomètres pour 659 mètres de dénivellation entre le Port d’Hauterive et Chaumont. Les plus courageux étaient même invités à redescendre au départ pour remonter une seconde fois à l’enseigne de « La Diagonale ».

Double vainqueurs du BCN-Tour en 2005 et 2006, Gilles Bailly s’est rappelé au bon souvenir de ceux qui l’auraient oublié. Agé aujourd’hui de 42 ans, le coureur ajoulot a dominé la «Verticale d'Hauterive». Il a grimpé en 27’04’’, ratant le record du parcours pour quatre secondes. Spécialiste de ski-alpinisme, Marianne Fatton a gagné chez les dames en 31’07’’. Avec un chrono pareil, l’athlète de Dombresson laisse bien des hommes derrière elle.

Quant à « La Diagonale », elle a permis au Fribourgeois Maxime Brodard de s’imposer en 1h’03’03’’. La Neuchâteloise Nathalie Geiser l'a emporté côté féminin en 1’17’19’’. /mne

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus