Swiss Olympic se prépare aux défis de Tokyo 2020

L’association faîtière du sport suisse a tenu une conférence de presse lundi pour présenter ...
Swiss Olympic se prépare aux défis de Tokyo 2020

L’association faîtière du sport suisse a tenu une conférence de presse lundi pour présenter ses concepts de sélection et évoquer les conditions climatiques

Le Chef de Mission de Swiss Olympic, Ralph Stöckli, est à pied d’œuvre à 11 mois des JO. Le Chef de Mission de Swiss Olympic, Ralph Stöckli, est à pied d’œuvre à 11 mois des JO.

La délégation helvétique devrait être bien fournie lors des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Swiss Olympic a tenu une conférence de presse lundi à Macolin. L’association faîtière du sport suisse compte envoyer au Japon une délégation d’environ 110 athlètes (105 à Rio 2014), dont la première sélectionnée est la Zurichoise Petra Klinger en escalade. Swiss Olympic a élaboré, en collaboration avec les fédérations sportives concernées, un concept de sélection pour chaque sport et chaque discipline au programme des Jeux Olympiques de Tokyo. Ces principes se basent sur des directives de performance qui ciblent trois groupes d'athlètes, comme une liste de priorités. En premier lieu, il y a les athlètes ayant un potentiel de médaille, ou au moins de diplôme. Ensuite, il y a les sportifs plus jeunes qui pourront engranger de l'expérience dans l'optique de Paris 2024. Le troisième groupe sera constitué d'ambassadeurs du sport de performance suisse.  

Le Chef de Mission, Ralph Stöckli, a aussi évoqué les principaux défis auxquels son équipe doit faire face avant le début des JO : la préparation pour le climat chaud et humide de l'été japonais, l’organisation de l’encadrement des sportifs sur place, ainsi que l'hébergement de tous les membres de la délégation, compte tenu des nombreux lieux de compétition situés en dehors du centre-ville. Un groupe de Swiss Olympic s’est déjà rendu sur place à cinq reprises.


Un défi médical

Les Jeux olympiques de Tokyo s’annoncent comme les plus chauds de l’histoire. Les conditions climatiques au Japon entre les 24 juillet et 9 août 2020 posent de nombreuses difficultés aux organisateurs et aux athlètes. Pour Swiss Olympic, la question est aussi d’ordre médical. Selon le « Tokyo Medical Examiner’s Office », 101 personnes sont mortes dans la capitale japonaise depuis le 1er juillet de cette année suite à une vague de chaleur. Sous la tutelle du Chef de l’équipe médical pour ces joutes olympiques, Patrik Noack, plusieurs mesures ont été prises pour préparer les athlètes et l’encadrement, notamment avec le programme « Beat the heat » qui propose des fiches techniques et informatives sous forme de graphiques, ainsi qu’une visite à la chambre chaude du vélodrome à Granges. /emu

Patrik Noack évoque les conditions climatiques de Tokyo : 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus