Le dernier des survivants

Un ultramarathon d'un genre particulier se tiendra dans la forêt de Chaumont. Et pour une fois ...
Le dernier des survivants

Un ultramarathon d'un genre particulier se tiendra dans la forêt de Chaumont. Et pour une fois, la journée risque surtout d'être longue pour les plus... forts

Le dernier des survivants : voilà un défi à la Christian Fatton. (Photo archives) Le dernier des survivants : voilà un défi à la Christian Fatton. (Photo archives)

Le dernier des survivants : c’est le nom d’une nouvelle compétition de course à pied qui se tiendra le 30 mars prochain, de l’aurore au coucher du soleil, dans la forêt de Chaumont. Son concept est plutôt novateur : trente coureurs seront au départ sur le coup de 6h30 du matin. Au terme de la journée, il ne devrait en rester en principe plus qu’un.

Les participants sont invités à avaler en une demi-heure une boucle de 3,25 kilomètres au dénivelé titanesque. Il s’agit en effet de s’attaquer aux pentes de Chaumont avant de revenir à son point de départ.

Le dernier qui franchit la ligne d’arrivée est éliminé. Les autres repartent pour une nouvelle boucle. Et ainsi de suite. Au terme de la journée, le finisher – le dernier survivant - aura couvert 78 kilomètres pour 9'000 mètres de dénivellation. Passionné d’ultratrail, le Neuchâtelois Christophe Nonorgue est l’origine de cette initiative : « L’objectif n’est pas d’éliminer les plus faibles, mais plutôt à l’inverse de pousser dans leurs derniers retranchements les plus forts ». /mne

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus