La pratique du kitesurf se libéralise

C’est un vent d’air frais pour le kitesurf… La nouvelle ordonnance fédérale sur la navigation ...
La pratique du kitesurf se libéralise

 Vent d'air frais pour le kitesurf.

C’est un vent d’air frais pour le kitesurf… La nouvelle ordonnance fédérale sur la navigation est entrée en vigueur lundi et elle autorise la pratique de ce sport sur l’ensemble du territoire suisse.

Le kitesurf était jusque-là interdit, mais les cantons pouvaient délivrer des autorisations particulières. Les planchistes avec leur drôle de « cerf-volant » étaient déjà tolérés sur le lac de Neuchâtel. Le processus est désormais inversé. Les cantons peuvent encore définir des zones d’interdictions. Cela concerne principalement des sites sensibles pour l’avifaune.

En réalité, la pratique du kitesurf est surtout limitée en soi par les zones de décollage. Il faut disposer d’un espace suffisamment large, dépourvu de tout obstacle (arbres, bateaux ou autres) pour se jeter à l’eau avec sa planche tractée par un « cerf-volant ».

 

Pas de changement sur le lac de Neuchâtel

Sur le lac de Neuchâtel, la situation ne change donc pas. Les spécialistes de kitesurf se réunissent surtout à St-Blaise, Portalban, ou Yvonand. Il n’existe pas vraiment d’autres sites très appropriés. Sur la rive sud du lac, les kiteurs – ou kitesurfeurs – ne peuvent pas surfer à proximité de la réserve naturelle de la Grande Cariçaie où d’ailleurs la navigation est totalement interdite.

Sur le lac de Morat en revanche, l’interdiction est levée. Le canton de Fribourg a uniquement défini des interdictions dans des zones sensibles pour l’environnement. /mne


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus