Révolution de la voile à Grandson

Le Lac de Neuchâtel est le théâtre d’une révolution dans le monde de la voile. La Star Sailor ...
Révolution de la voile à Grandson

Star Sailors League Michel Niklaus, coordinateur du mouvement SSL, et Claude Cassard, président du club de voile de Grandson, attendent les meilleurs navigateurs de la planète.

Le Lac de Neuchâtel est le théâtre d’une révolution dans le monde de la voile. La Star Sailor League (SSL) organise son premier Grand Chelem cette semaine à Grandson, régate-phare d'un calendrier mondial fourni, destiné uniquement à la série des Star.

La SSL s'est calquée sur le principe du classement mondial de tennis. Elle a aussi pour but de rendre accessible les compétitions de voile auprès du grand public. Depuis 2013, un système de classement par points a été instauré ainsi qu'un Masters de fin d'année à Nassau, aux Bahamas.

Grandson est maintenant le premier Grand Chelem a être organisé par la SSL : il est doté de 100'000 dollars. D'ici 2020, l'association espère instaurer quatre épreuves majeures avec chacune une spécialité, comme la navigation en mer, sur lac et même aux abords d'une grande ville comme Londres ou Singapour. Le système de régates a lui aussi été révolutionné avec des éliminations au fil de l'épreuve.

Ce remaniement du monde de la voile a été fait sous l'instigation des athlètes eux-mêmes. La présence cette semaine à Grandson de treize médaillés olympiques, dont six en or, et de quinze champions du monde atteste de l'engouement que suscite cette révolution dans le milieu. Car il en s'agit bien d'une.

Cette première épreuve du Grand Chelem débute mercredi au large de Grandson, sur le lac de Neuchâtel, et elle durera jusqu'à samedi, jour des finales. La cérémonie d'ouverture a lieu mardi soir au Musée olympique de Lausanne. /rgi


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus