Le NUC sorti avec les honneurs

Les volleyeuses neuchâteloises ne verront pas la Ligue des champions. Elles se sont inclinées ...
Le NUC sorti avec les honneurs

Les volleyeuses neuchâteloises ne verront pas la Ligue des champions. Elles se sont inclinées 3-1 face au Prometey Dnipro jeudi lors du match retour du 3e tour préliminaire de la compétition. Le NUC disputera la CEV Cup

Éliminées, mais unies. Les Neuchâteloises ont tout donné dans cette rencontre, en vain. (Photo: archives).  Éliminées, mais unies. Les Neuchâteloises ont tout donné dans cette rencontre, en vain. (Photo: archives).

Le NUC peut être fier de son parcours en Ligue des champions. Les volleyeuses neuchâteloises ne sont pas passées si loin de la qualification pour la plus prestigieuse des compétitions européennes. Jeudi lors du match retour du 3e et dernier tour préliminaire, les protégées de Lauren Bertolacci se sont inclinées 3-1 face au Prometey Dnipro. Déjà battu 3-0 une semaine plus tôt à la Riveraine au match aller, le NUC a été surclassé 22-25, 25-16, 25-20 et 25-13 en Ukraine, non sans avoir montré une solide résistance. Les Neuchâteloises ne poursuivront donc pas l'aventure en Ligue des champions, mais sont reversées en CEV Cup.

Si proches, si loin

La partie avait pourtant idéalement commencé pour les filles de Lauren Bertolacci. Très appliquées et surtout bien plus concentrées qu'au match aller, les volleyeuses neuchâteloises ont remporté le premier set de fort belle manière. Elles ont ensuite continué à faire jeu égal avec Dnipro lors de la deuxième manche en faisant douter les Ukrainiennes. Las, alors que le score était de 7-7, le NUC a laissé filer six points d’affilée. Le mal était fait et les joueuses d’Ivan Petkov ont pris le large pour remporter ce set 25-16.

Dos au mur, les volleyeuses neuchâteloises n’ont pas paniqué et ont pratiqué leur meilleur volley depuis le début de la saison pour tenir tête aux joueuses locales. En tête jusqu’à la moitié du troisième set (13-13), le NUC a alors craqué au pire moment sous la pression de Dnipro. Par l’intermédiaire de sa Cubaine Heidy Casanova – de nouveau « coupable » d’une grande rencontre - le champion d’Ukraine a repris les commandes et enchaîné quatre points de suite pour mener 19-14, puis l’emporter 25-20. La messe était dite. Déjà éliminé, le NUC a fait tourner son effectif pour finalement perdre un quatrième set anecdotique sur le score de 25-13.

La présidente du NUC, Jo Gutknecht, veut surtout retenir le positif de cette expérience :


De belles promesses

Le rêve de Ligue des champions a donc pris fin pour les Neuchâteloises, mais ces dernières ont montré de très belles promesses pour l’avenir. Il n’y a pas énormément qui sépare le double champion de Suisse du reste du gotha européen. Peut-être un peu de réussite et surtout une gestion des points cruciaux. Le Prometey Dnipro, habitué à ce genre d’événements, a été clinique pour prendre la mesure des Neuchâteloises.

Exit donc la Ligue des champions, mais au vu du volleyball pratiqué par les filles de Lauren Bertolacci, il n'est pas improbable de les voir aller loin en CEV Cup. Devant son public de la Riveraine, le NUC est en tout cas capable de soulever des montagnes. En CEV Cup, les Neuchâteloises affronteront les Slovènes de Kamnik le mercredi 17 novembre en Slovénie. Match retour à la Riveraine prévu entre le 23 et le 25 novembre. /jha-jhi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus