Pas de troisième titre pour Jil Teichmann

Jil Teichmann (WTA 63) devra encore patienter avant de cueillir un troisième titre. Elle a ...
Pas de troisième titre pour Jil Teichmann

Pas de troisième titre pour Jil Teichmann

Photo: KEYSTONE/AP/James Crisp

Jil Teichmann (WTA 63) devra encore patienter avant de cueillir un troisième titre. Elle a été battue 6-3 6-4 en finale du tournoi de Lexington par l’Américaine Jennifer Brady (WTA 49).

Trop imprécise en retour de service face il est vrai à une adversaire qui peut compter sur une première balle très lourde, Jil Teichmann peut toutefois nourrir certains regrets. Même si le score semble sans appel, elle ne fut pas à des années lumières de l’Américaine qui disputait dans le Kentucky sa première finale sur le Circuit. Elle a, en effet, possédé quatre balles de break dans sa raquette pour mener 4-3 service à suivre dans le premier set. Elle fut malheureusement incapable de saisir cette occasion en or avant d’accuser un passage à vide pour concéder les deux breaks qui ont scellé l’issue de cette finale.

Malgré cette défaite face à cette Jennifer Brady qu’elle avait pourtant battue l’automne dernier à Limoges, Jil Teichmann ne peut que tirer un bilan extrêmement positif de son premier tournoi WTA dans le monde d’après. Avec sa finale en simple mais aussi en double aux côtés de la Tchèque Marie Bouzkova, elle a démontré qu’elle n’était pas simplement qu’une joueuse de terre battue, la surface sur laquelle elle avait conquis l’an dernier ses titres à Prague et à Palerme. Elle a aussi son mot à dire désormais sur des revêtements rapides. 'Progresser sur les surfaces rapides demeure le grand objectif de mon année', rappelle-t-elle.

A la faveur de cette accession en finale, Jil Teichmann va gagner neuf places dans le prochain classement WTA pour figurer au 54e rang mondial. Elle va mettre le cap sur New York pour disputer le tournoi délocalisé de Cincinnati et, bien sûr, l’US Open. En l’absence de Belinda Bencic et de Stan Wawrinka, elle sera le plus sûr espoir du camp helvétique. Même si son classement ne la protégera malheureusement pas d’un tirage au sort qui pourrait être très brutal, elle peut rejoindre la bulle de Fluishing Meadows avec une certitude : elle est aujourd’hui à 23 ans une joueuse parfaitement établie. Sa patte de gauchère, qui n’est peut-être pas aussi subtile que pouvait être celle de Patty Schnyder, peut effectivement faire très mal.

/ATS
 

Actualités suivantes