Seul Robin des Bois est absent

Le club du Tir à l’arc Neuchâtel organise un tournoi national indoors ce samedi et dimanche ...
Seul Robin des Bois est absent

Le club du Tir à l’arc Neuchâtel organise un tournoi national indoors ce samedi et dimanche dans sa halle du Mail. Celui-ci rassemble quelque 90 archers de toute la Suisse. Le doyen de la compétition a 84 ans

Le tir à l'arc : un sport qui nécessite une maîtrise de soi. (Photo d'archives) Le tir à l'arc : un sport qui nécessite une maîtrise de soi. (Photo d'archives)

Robin des Bois n’a qu’à bien se tenir : le club du Tir à l’arc Neuchâtel organise un tournoi national indoors ce samedi et dimanche, dans sa halle du Mail sous le court couvert du tennis. Durant la belle saison, ce sport se pratique en plein air; il en va différemment durant l’hiver. Les archers se retrouvent dans un espace plus confiné. Au Mail, ils sont une vingtaine à tirer côte à côte, en même temps, d’une distance de 18 mètres sur des cibles de 20 centimètres de diamètre. Cela nécessite un brin de discipline et d’organisation. Comme dans tous les sports de tir, il y a une procédure à respecter. Gregor Jaecky a la responsabilité d’assurer le bon déroulement des opérations pour éviter tout accident : « Lors des flèches d’échauffement, on est un peu moins concentré. Un archer allait se rendre sur sa cible alors que les autres allaient tirer. On l’a vite rappelé à l’ordre ». 

Grégor Jaecky : « Il ne faut pas s’emmêler les pinceaux »

Ce tournoi réunit quelque 90 archers en provenance de la Suisse entière, âgés de 9 à… 84 ans. Membre du club organisateur, René Geissberger en est en effet le doyen. Porteur de la double nationalité helvético – australienne, il a commencé à faire de la compétition à l’âge de la retraite, au moment de son retour en Suisse. Si son parcours de vie est atypique, c’est simplement le plaisir qui l’a attiré tardivement vers le tir à l’arc.

René Geissberger : « J’étais dans la brousse en Australie »

Le canton de Neuchâtel compte quatre clubs de tir à l’arc : deux à La Chaux-de-Fonds, un à Neuchâtel et un aux Geneveys-sur-Coffrane. Celui-ci est plutôt focalisé sur le tir en forêt avec des cibles en 3D de formes souvent animalières.  Il s’agit d’une approche particulière qui demande aux archers de s’adapter à des distances différentes dans des milieux naturels changeants. Une démarche qui plaît tout particulièrement au président du club vaudruzien, Stéphane Dumuid. 

Stéphane Dumuid : « Vous découvrez à chaque fois le parcours »

/mne


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus