Transports en nette hausse pour Nez Rouge

Nez Rouge Neuchâtel boucle son année 2014 avec une augmentation de 15 % du nombre de demandes ...
Transports en nette hausse pour Nez Rouge

Nez rouge 2013 Les bénévoles ont parcouru près de 24'500 kilomètres pour raccompagner les personnes fatiguées ou alcoolisées à leur domicile.

Nez Rouge Neuchâtel boucle son année 2014 avec une augmentation de 15 % du nombre de demandes de transport, par rapport à 2013. « C’est vraiment beaucoup », commente Jean-Marc Colin, président de la section cantonale.

Ainsi, ce sont 756 demandes qui ont été enregistrées pour 1'512 personnes raccompagnées. Au total, les 218 bénévoles, grâce à qui Nez Rouge Neuchâtel fonctionne, ont parcouru près de 24'500 kilomètres depuis le premier week-end de décembre.
« L’application de Via Sicura a très certainement une influence sur le nombre d’appels. Mais les gens ont aussi pris l’habitude de nous appeler », résume Jean-Marc Colin.


Pas de mécène pour le carburant

Pour cette édition, l’association a récolté environ 6'000 francs dont la moitié sera reversée au Passeport vacances Neuchâtel. Mauvaise surprise, le sponsor qui devait financer le carburant au niveau suisse n’a pas pu honorer son contrat pour des raisons de délais. « Nous devrons donc utiliser les 50 % restants pour payer nos trajets au lieu de reverser l’argent à une seconde association. C’est dommage. Mais le financement du carburant est assuré pour 2015 », relativise le président neuchâtelois.

De l’argent, Nez Rouge en cherche toujours. « La fusion des communes nous a beaucoup pénalisés. Nous recevons nettement moins. Cette année, nous démarcherons davantage les entreprises ».


Rien sans les bénévoles

Du positif tout de même, avec « l’extraordinaire » élan de solidarité des bénévoles. À la mi-décembre, tout le tableau des présences affichait déjà complet. Le résultat d’une nouvelle campagne de recrutement qui semble avoir porté ses fruits.

« Nous avons eu 40 % de nouveaux bras, dont des anciens clients ». Des bénévoles qui garderont de bons souvenirs : « On a vraiment des perles à raconter, cette année », rigole Jean-Marc Colin. /abo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus