L'industrie neuchâteloise doit s'engager pour la relève

Neuchâtel continue sa croisade en faveur de la formation duale. L’Etat veut développer le nombre ...
L'industrie neuchâteloise doit s'engager pour la relève

 Les centres de formation externe - communs à plusieurs entreprises - sont une des solutions envisagées pour développer la formation duale dans le canton de Neuchâtel. Le CAAJ (Centre d'apprentissage de l'Arc jurassien) a été créé sur ce modèle en 2008.

Neuchâtel continue sa croisade en faveur de la formation duale. L’Etat veut développer le nombre de places d’apprentissage dans le domaine technique. L’objectif est de diminuer le nombre de jeunes qui suivent une formation en école à plein temps et de faire passer la part de l’apprentissage à 80%.

Industrie et Canton vont travailler main dans la main pour renforcer l’engagement des entreprises dans la formation duale. Pour atteindre les  buts fixés, il s’agit de créer 430 places d’apprentissage dans les 5 à 6 prochaines années. Quant au nombre de classes dans les écoles professionnelles, il ne diminuera que lorsque les entreprises seront prêtes à prendre le relais.

Les besoins de l’industrie ne sont pas les mêmes selon les corps de métier, raison pour laquelle différents types de formations duales sont envisagés. A l’apprentissage traditionnel s’ajoutent des centres d’apprentissage externe ou en entreprise, des partenariats flexibles entre écoles professionnelles et entreprises ou encore des pools d’entreprises formatrices qui se partagent les apprentis tout au long de leur formation, en fonction de leur champ d’activités.

L’Etat s’engage à soutenir financièrement les entreprises pour la création de places d’apprentissage mais la forme de ce soutien reste à définir. /mwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus