Cudrefin a son nouveau collège

Cudrefin a une nouvelle école ! Le collège a accueilli ses premiers élèves début novembre ...
Cudrefin a son nouveau collège

Collège Cudrefin Le collège de Cudrefin, baptisé Collège du Chablais.

Cudrefin a une nouvelle école ! Le collège a accueilli ses premiers élèves début novembre. Ce sont ainsi 160 enfants du degré primaire qui occupent les huit classes du bâtiment. Ils préparent avec leurs enseignants une fête à l’occasion de l’inauguration qui a lieu samedi.


Augmentation de la population et coûts trop élevés

Face à l’augmentation démographique mais aussi pour des questions de coûts, le Vully a été contraint de revoir sa planification scolaire en 2012. « La direction des écoles d’Avenches nous a demandé de réduire le nombre d’écoles et de passer de 7 sites à 3 : deux pour le Vully et un à Avenches », explique le syndic de Cudrefin Blaise Baumann. Les écoles de petits villages ont donc été fermées ou sont sur le point de l’être. Seuls les collèges de Cudrefin, Salavaux (pour la commune de Vully-les-Lacs) et Avenches ont été maintenus.

 

Salavaux tarde encore...

L’école de Cudrefin accueille les élèves indigènes (qui n’ont donc plus besoin de prendre le bus pour se rendre dans d’autres communes) mais aussi ceux des villages voisins. Le collège est déjà plein comme un œuf ! « C’est du temporaire. Quand le collège de Salavaux sera construit (ndlr : prévu pour 2017 probablement), ces enfants seront scolarisés dans leur commune ». Cela fera de la place aux rejetons des nombreuses  familles qui viennent s’installer à Cudrefin : un projet pharaonique prévoit en effet la construction de 48 appartements pour l’an prochain…

Collège de Cudrefin L'école se déploie autour d'un axe circulaire, comme le démontre cette maquette.

 

Un collège insonore

Si la future école de Salavaux n’est pas encore sortie de terre, celle de Cudrefin a poussé sans difficultés. Un bureau d’architectes de Morat s’est chargé de sa construction. Coût total : 7,8 millions de francs pour un collège en béton, couvert d’éternit multicolore et ondulé. « La particularité de son design, c’est que les salles de classe se déploient autour d’un axe circulaire », précise Blaise Baumann. De plus, l’insonorisation est totale : « aucun mur n’est parallèle à l’autre, ce qui évite la répercussion du bruit. Pratique, quand on a 160 gamins qui crient », rigole-t-il.

La nouvelle école est équipée pour le préscolaire et le parascolaire. Dès 2015, une structure sera ouverte pour accueillir les enfants « en tout cas à midi, pour manger ». HarmoS oblige.


Transports avec une compagnie publique

Une réorganisation des transports est aussi nécessaire. D’ici peu, probablement 2015, une partie des élèves prendra les transports publics pour se rendre à l’école, et non plus la compagnie de transports privée Helvétie, comme c’était le cas jusqu’à présent. Le syndic explique : « la solution de travailler avec Car postal nous coûte moins cher. Les transports publics sont financés par la région. Le déficit est réparti dans la région. Les véhicules circulent selon un horaire, qu’ils soient vides ou plein. »
 

Les vieux murs pour accueillir les plus jeunes?

Alors que la nouvelle école attire tous les regards, le vieux collège de Cudrefin, qui abritait trois classes, attend son sort. La Commune songe à ouvrir une garderie pour enfants. La structure serait privée puisque Cudrefin ne fait pas partie du réseau de la Broye et ne peut donc pas être subventionné pour ce dossier. /abo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus